Gmail prend l’avantage dans la guerre des webmails

Marketing
Yahoo Mail messagerie électronique publicité ciblée

Au dernier baromètre de ComScore, Hotmail n’est plus le numéro un des clients légers de messagerie électronique. Gmail le détrône pour quelques centaines de milliers d’utilisateurs.

Google revendique depuis cet été la 1re place sur le marché des webmails (clients légers de messagerie). Confirmation au dernier baromètre de ComScore.

Au 31 octobre, Gmail compte environ 287,9 millions d’utilisateurs actifs à l’échelle du globe, contre 286,2 millions pour Microsoft Hotmail et 281,7 millions pour Yahoo! Mail.

Six mois ont passé depuis le précédent pointage réalisé fin mai et un constat s’impose : la multiplication des solutions concurrentes et le regain de popularité des clients lourds (tout particulièrement Outlook) ont entraîné une baisse de régime généralisée pour les webmails.

Seul Gmail se maintient à son niveau d’alors, qui était en l’occurrence de 289 millions d’utilisateurs actifs (connectés au moins une fois par mois).

Le recul le plus net est à mettre à l’actif de Hotmail, qui a perdu 40 millions d’adeptes en un semestre. Il est fort probable que la migration vers le nouvel Outlook.com ait influé dans les statistiques.

Initialement, Google revendiquait 425 millions de comptes sur sa plate-forme. Le différentiel avec ComScore s’explique par le fait que le cabinet d’études ne prend en compte que les accès fixes, délaissant tous les réseaux mobiles, y compris le Wi-Fi.

A noter que des disparités géographiques persistent. Ainsi, Yahoo! Mail, historiquement adoubé des Américains, conserve les rênes outre-Atlantique avec 76,7 millions d’adeptes, contre 69,1 millions pour Gmail et 35,5 millions pour Hotmail.

Quand ses rivaux sont au coude-à-coude en Inde, au Japon, au Royaume-Uni ou encore en France, Microsoft se distingue par sa forte percée en Amérique latine, notamment au Brésil et au Mexique.

Et pourtant, globalement, sur les dernières années, seul Google parvient à tirer son épingle du jeu et engranger des parts de marché, compensant les défections qu’enregistrent Hotmail et Yahoo! Mail.

Le groupe Internet de Mountain View a amorcé, en 2011, une phase de grands travaux qui l’a vu établir de nombreuses passerelles dans son écosystème en ligne.

Depuis lors, Gmail a bénéficié de nombreuses attentions.

Outre une refonte graphique à plusieurs échelons, les dernières nouveautés s’expriment en termes de visioconférence (intégration de l’outil Hangouts) et d’intégration des messages archivés au sein des résultats de Google Search.

Crédit photo : Pavel Ignatov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur