Google Print Ads ne survit pas à l’appel du Web

Mobilité

Google recentre ses activités sur le Web et met fin à sa régie publicitaire pour les journaux papiers.

Lancé en novembre 2006, Google en termine avec son programme publicitaire dans la presse écrite, Print Ads. Dans un message sur un blog officiel, le directeur de cette division de la société du Web, Spencer Spinnell,  affirme que “le produit n’a pas eu l’impact que nous ou nos partenaires avions escompté”. L’offre s’arrêtera officiellement le 28 février et les clients qui ont une campagne de publicité en cours pourront compter encore sur le service jusqu’au 31 mars prochain.

Google Print Ads, consistait en une régie publicitaire qui permettait aux annonceurs de diffuser leur campagne dans environ 800 journaux américains partenaire de Google. La fin du service va sûrement représenter une chute des revenus pour les éditeurs de presse.

Mais Spencer Spinnell assure que “nous continuerons à travailler avec les éditeurs pour développer de nouvelles façons pour eux de gagner de l’argent, de diffuser et de regrouper les contenus et attirer de nouveaux lecteurs en ligne”… en ligne et non plus sur papier.

L’avenir de la presse, c’est le Web

Parmi “ces nouvelles façons de gagner de l’argent” on pense notamment à Google News, et le directeur de Google Print Ads mentionne également les autres outils Web proposés par sa société : AdSense, DoubleClick, Google Maps, YouTube, Google Earth.

Aider les éditeurs de presse, c’est aussi en substance ce qu’avait déclaré Josh Cohen, son homologue de Google News, à la suite des recommandations des Etats généraux de la presse organisés qui se sont déroulés en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur