Google protège sa marque

Mobilité

Le groupe qui exploite le célèbre moteur de recherche a prié différentes
organisations de ne plus utiliser son nom sous forme de verbe.

Les lettres récemment envoyées par Google aux médias sont nécessaires à la protection de la marque, a confié un avocat à Vnunet.com. Le moteur de recherche avait, en effet, prié différentes organisations de ne plus utiliser son nom sous forme de verbe. Dans leurs commentaires, les lecteurs de Vnunet.com ont suggéré qu’au contraire, une telle utilisation de son nom était tout à fait flatteuse et qu’elle offrait à Google une sorte de publicité gratuite.

[Google] devrait être fier que tant de gens utilisent désormais son nom dans le langage courant. Chaque fois que [quelqu’un] prononce le mot Google, il assure la promotion du moteur de recherche ! Qui peut se plaindre d’une telle publicité gratuite ?“, commente un lecteur. “Je pensais que c’était un honneur pour Google. Je dois avouer qu’une telle déclaration lui a fait perdre un peu de ma sympathie”, écrit un autre. D’autres lecteurs ne partagent pas cet avis : “Je connais beaucoup de gens qui utilisent le verbe google. Pourquoi ne parlent-ils tout simplement pas de recherche ?” demande un lecteur.

Le problème majeur est lié à la protection de sa marque, estime David Engel, associé du cabinet d’avocat Addleshaw Goddard. “Le propriétaire d’une marque, en l’occurrence Google, se trouve dans l’obligation de tout mettre en oeuvre pour protéger les droits associés à sa marque“, explique David Engel à Vnunet.com.

Dans le cas contraire, si pour une raison quelconque il souhaitait engager une action contre l’utilisation abusive de sa marque (par exemple, contre un concurrent qui choisirait d’utiliser Google comme méta tag sur son site Web), le défendant pourrait plaider la dilution des droits associés au nom de Google.

La marque Google constitue aujourd’hui une propriété intellectuelle d’une valeur inestimable, aussi je ne suis pas surpris de la démarche de Google. En réalité, les lettres envoyées par le service juridique de Google me semble un moyen très civilisé et sensible pour remettre les choses à plat. Personne ne peut raisonnablement les accuser de maladresse. Ils prennent tout simplement des mesures pour protéger leur position juridique comme ils sont tout à fait en droit de le faire.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 17 août 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur