Google rachète Nest : la température monte dans l’Internet des objets

Marketing
google-acquiert-nest-labs

Google acquiert l’une des start-up les plus brillantes de la vague des objets connectés : Nest Labs, qui a conçu un thermostat intelligent. Le montant est fabuleux : 3,2 milliards de dollars.

Juste après le CES de Las Vegas, Google annonce un méga-rachat dans le monde de l’Internet des objets : Nest Labs. Le montant de la transaction est faramineux : 3,2 milliards de dollars (équivalent à 2,34 milliards d’euros).

Pas mal pour une start-up californienne dont la fondation remonte à 2010. Mais il est vrai que Nest représente l’une des start-up emblématiques de la vague des objets connectés. Elle a conçu un “thermostat intelligent” (commercialisé 249 dollars) et un détecteur de fumée nouvelle génération (“Nest Protect”, 129 dollars).

La personnalité de l’un des deux co-fondateurs y est pour beaucoup : à côté de Matt Rogers, on trouve Tony Fadell qui occupe les fonctions de CEO (et il restera en fonction après l’acquisition de sa société par Google). Cet ancien responsable d’Apple est l’un des créateurs de l’iPod.

Depuis sa création, Nest Labs avait levé 80 millions de dollars, notamment par le biais du fonds corporate de Google (Google Ventures) mais aussi la célèbre société de capital-risque Kleiner Perkins Caufield & Byers (qui avait investi dans le démarrage de 300 start-up dont Google à la fin des années 90).

Début 2014, le nouveau site média IT Re/code (lancé par Kara Swisher et Walt Mossberg, qui alimentaient AllThingsDigital sous l’ère du WSJ) évoquait un tour de table de 150 millions de dollars sous la houlette de l’investisseur russe Yuri Milner (fonds DST). Mais les actionnaires déjà présents dans le capital (Google Ventures, Shasta Ventures, KPCB, Generation Investment Management, Lightspeed et Venrock) voulaient y participer. On ignore si le tour de table a été effectué ou non avant l’opération de croissance externe de Google.

A fin octobre 2013, Nest Labs dispose d’un effectif de 280 personnes. C’est la troisième plus grosse acquisition de Google après celle de Motorola pour 12,5 milliards de dollars (annoncée en août 2011, bouclée en mai 2012) et DoubleClick (remontant à 2007 pour 3,1 milliards de dollars).

 

Quiz : Que savez-vous des montres connectées ?

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur