Google rafraîchit le SEO à la Caffeine

Cloud

Google retravaille ses algorithmes d’indexation et redistribue les cartes du référencement. Associé à l’architecture Caffeine, le moteur de recherche donnera désormais plus de crédit aux contenus récents.

Google initie un remaniement d’envergure dans son système d’indexation de contenus et lance par la même occasion un pavé dans la mare du SEO (Search Engine Optimization), à tel point que la démarche pourrait engendrer sur le référencement plus d’impact que n’en a eu l’algorithme Panda.

A ce sujet, Google ose d’ailleurs la comparaison avec des gâteaux tout juste sortis du four. Et pour cause, ses robots obéissent désormais à des algorithmes retravaillés pour privilégier, dans leur démarche de hiérarchisation, l’information récente et “d’autant plus pertinente“.

L’effet d’une boisson rafraîchissante, en quelque sorte, pour un facteur temporel toutefois enseigné depuis belle lurette à l’école du référencement : assurer la régularité et l’instantanéité des publications, c’est se faire l’ami de GoogleBot.

Aussi, la firme de Mountain View prend simplement le parti de donner une nouvelle dimension sémantique à des requêtes dont la résultante pourrait en conséquence différer de près de 35% face à une recherche classique.

A titre comparatif, les affronts du “grand méchant Panda” n’auraient affecté que 12% des sites, les comparateurs en tête. A ceci près que ses dessous demeurent obscurs depuis sa mise en place, à la fin de l’été.

Reste à observer dans les faits cette transfiguration qui fait suite à une première migration, l’année passée, vers l’architecture Caffeine, force d’indexation à laquelle s’adjoignent dorénavant des capacités avancées d’interprétation.

Pour les utilisateurs de Google Search, la saisie d’un ou plusieurs mots-clés devrait se traduire par une mise en avant des contenus les plus récents.

Il incombera toutefois aux algorithmes de juger de l’équilibre idéal entre actualité et pertinence de l’information.

Ainsi, le tri des faits divers sera une question de minutes, quand les recettes de cuisine, essentiellement valorisées pour leur popularité, joueront d’une intemporalité certaine pour se maintenir en tête de la meute.

Autre élément, la récurrence d’événements tels que des salons et des compétitions sportives.

Sollicité avec comme seule lexie “jeux olympiques”, le moteur de recherche redirigera préférentiellement vers des sites traitant de la prochaine échéance, en l’occurrence Londres 2012. Les pages généralistes devraient en pâtir.

YouTube désormais intégré à Google+En parallèle, Vic Gundotra, senior vice-président du département Social Business, a invité tous les membres du réseau social de Google à découvrir un nouvel encart disponible sur la page d’accueil, sous la forme d’un onglet.Par son biais, l’utilisateur peut initier des recherches restreintes aux contenus vidéo hébergés sur YouTube, dans l’optique de se constituer des listes de lecture à partager ou à recommander d’un clic sur le bouton +1 attenant.Une extension destinée au seul navigateur Chrome complémente cette offre accessible à tous les membres de Google+.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur