Google rendra les données anonymes après neuf mois

Mobilité

Google réduit de moitié la durée de stockage des données laissées par les internautes. De nouvelles mesures censées protéger la vie privée.

La firme Internet qui exploite le célèbre moteur de recherche assure que toutes les adresses IP présentes sur les historiques de son serveur de recherche soient rendues anonymes au-delà d’un délai de neuf mois de conservation. Toutes les données archivées à partir du suivi de Google Suggest seront rendues invisible dans les 24 heures.

Les adresses IP présentes sur les historiques du serveur Google étaient auparavant conservées pendant 18 mois. Il s’agissait de parer à tous soucis de réglementation et d’alimenter les besoins en matière d’innovation, d’après le message du groupe en charge de la protection de la vie privée chez Google laissé sur un blog de la société.

“Nous avons déterminé que si nous réduisons encore cette période pendant laquelle les adresses IP ne sont pas anonymes, l’utilité des données s’en trouverait beaucoup trop dégradée, et il s’agit d’une préoccupation bien plus importante que le renforcement de l’anonymat”, écrit-il.

Les ingénieurs ont développé une méthode permettant de préserver une plus grande proportion de l’utilité des données, tout en rendant les adresses IP anonymes plus rapidement.

Une nouvelle politique mise en place à la fin du mois

D’après Google, il est impossible de réduire encore la durée de stockage des données. En effet, “plus l’anonymat augmente, moins les avantages relatifs à la vie privée sont significatifs et plus la perte d’utilité des données augmente”.

Avec la mise à jour de Google Suggest, qui facilite la recherche en tentant de deviner le texte au fur et à mesure qu’il est tapé dans le champ de recherche, les 2% de données stockées pour des besoins de suivi seront rendues anonymes dans la journée.

La nouvelle politique de rétention des données devrait être en place d’ici la fin du mois, d’après le blog. Les améliorations apportées à la protection des données font suite à des plaintes. Celles-ci mentionnaient que Google stockait des données plus longtemps que nécessaire, créant ainsi un risque pour la sécurité de la vie privée de ses utilisateurs.

Adaptation d’un article de Vnunet.com intitulé Google updates data privacy policies en date du 9 septembre 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur