Google renforce Photos avec le rachat de Fly Labs

EntrepriseFusions-acquisitions
4 8

Google vient de mettre la main sur la start-up Fly Labs, spécialisée dans le développement d’applications destinées à l’édition vidéo.

Fly Labs tombe officiellement dans l’escarcelle de Google. Basée à New York, la start-up avait été créée en 2012 par Tim Novikoff.

Elle a depuis lors lancé plusieurs applications mobiles dédiées à l’édition vidéo avec Clips, Fly, Tempo et Crop on the Fly. Exclusivement disponibles sur iOS via l’App Store, ces applications gratuites (dénuées d’achats in-app) ont été téléchargées plus de 3 millions de fois durant les 18 derniers mois dans plus de 150 pays.

La start-up précise également que plus de 20 millions de vidéos ont été créées grâce aux applications de Fly Labs.

Sur la page d’accueil du site de la start-up, David Lieb, responsable produit au sein de Fly Labs, annonce que le staff de la start-up rejoindra logiquement l’équipe en charge de Google Photos dans les locaux de Mountain View en Californie.

« Cela colle parfaitement avec ce que Fly Labs a construit et nous sommes impatients d’alimenter Google Photos avec notre technologie. Nous aurons la même passion pour Google Photos que nous avions pour Clips, Fly, Tempo et Crop on The Fly. »

Il s’agit donc clairement d’un acqui-hiring (acquisition de talents) avec une start-up qui avait jusqu’à présent peiné à séduire les investisseurs (avec 750 000 de dollars levés auprès d’un seul investisseur en mai 2015).

Avec ses aspects apprentissage automatique (machine learning) et reconnaissance d’images, Google Photos cadre parfaitement avec le savoir-faire de la jeune pousse.

Malgré tout, selon iDigitalTimes, Tim Novikoff avait auparavant déclaré que la start-up ne travaillerait jamais sur des portages Android de ses applications : « Les utilisateurs d’iPhone apprécient bien plus le design que les utilisateurs d’Android. »

Si tel sera effectivement le cas, la start-up devra toutefois appréhender cet écosystème avec lequel elle n’est pas encore familière.

Cette transition ne sera par ailleurs pas sans conséquences sur la pérennité des applications développées. Elles continueront à être disponibles sur l’App Store durant trois mois supplémentaires.

Mais, il n’y aura plus de mises à jour, même si les utilisateurs pourront continuer à les utiliser passé ce délai.

Cette acquisition permettra à Google de renforcer Google Photos récemment lancé et plus précisément la composante vidéo de ce service. Après avoir été dissocié de Google+, le service avait été renommé Google Photos.

Il a depuis peu passé le cap des 100 millions d’utilisateurs mensuels, avec quelques 50 milliards de photos et de vidéos uploadées depuis cette refonte du service.

On notera également que cette acquisition intervient alors qu’il a été observé que la firme de Mountain View a connu un plus bas en termes de croissance externe sur les 9 premiers mois de l’année par rapport aux précédentes années.

Google a en effet « seulement » dépensé 250 millions de dollars en acquisitions sur cette période. En 2014, durant ces 9 mois, la société avait acquis Nest pour 2,5 milliards de dollars, Dropcam pour 517 millions de dollars, Skybox Imaging pour 478 millions de dollars en plus de 1,1 milliard de dollars au gré d’autres transactions.

 

Crédit image : xpixel – Shuttershock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur