Google renforce son savoir-faire fils RSS avec FeedBurner

Mobilité

C’est officiel : le moteur de recherche acquiert le spécialiste de la
monétisation des fils RSS. Mais le montant de l’acquisition n’est pas confirmé.

Google a enrichi son arsenal de services Web d’ un agrégateur de contenus d’informations avec l’acquisition de FeedBurner. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués [mais des sites médias comme Techcrunch a évoqué un montant de 100 millions de dollars].

FeedBurner permet aux blogueurs et aux sites d’informations de définir des flux RSS auxquels les lecteurs peuvent souscrire via des navigateurs ou des applications de type lecteur de flux d’infos (newsreader).

FeedBurner continuera d’être exploité comme un service distinct tant que les deux sociétés n’auront pas défini de plan d’intégration.

Les deux partenaires espèrent que cette acquisition permettrait d’aboutir à l’intégration des 430 000 flux d’éditeurs actuellement hébergés par Feedburner dans les services de déploiement de publicité en ligne (adserving) ou d’analyse (via Google Analytics).

Dick Costolo, co-fondateur et PDG de FeedBurner, a expliqué dans un blog que ce rapprochement aurait un effet positif sur la base d’utilisateurs de FeedBurner.

“La vision est simple : les éditeurs qui parviennent avec succès à maîtriser les canaux de distribution et mesurer la consommation seront en mesure de générer une plus grande valeur ajoutée (réaliser davantage de profits, gagner de l’influence, etc.)”, a-t-il souligné.

Dick Costolo a également présenté comme un avantage majeur les ressources humaines et financières dont dispose Google. Ce qui devrait contribuer à soutenir l’effort d’innovation chez Feedburner.

“Nous apprécions cette opportunité. Nous avons confiance en l’avenir dans la mesure où nous allons devenir membre de la société la mieux à même de fournir la suite de services la plus complète aux éditeurs”, ajoute-t-il.

Google a indiqué que cette acquisition lui permettrait pour sa part d’ét endre la portée de son programme publicitaire (AdWords), qui représente la quasi-totalité des revenus du moteur de recherche.

“Nous recherchons constamment des moyens d’identifier et d’offrir de nouveaux outils aux créateurs de contenus et éditeurs de site”, a commenté sur un blog la vice-présidente de Google chargée des produits, Susan Wojcicki. “Nous voulons aussi donner aux annonceurs qui passent par AdWords une plus grande diffusion pour parvenir à une audience encore plus large”.

Toujours selon la représentante de Google,”FeedBurner se met chaque jour au service de millions d’utilisateurs du monde entier et fournit aux éditeurs des outils uniques et utiles pour analyser, optimiser et monétiser leur contenu. “

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 4 juin 2007

A lire également dans l’édition du jour :
Partages photos : Google jette son dévolu sur Panoramio


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur