Google réplique à Facebook sur la publicité cross-canal

CloudMarketingMobilitéPublicitéTablettes
google-publicite-mobile

En lançant de nouveaux outils et formats publicitaires à destination des annonceurs qui souhaitent se positionner sur le mobile, Google répond à Facebook sur le terrain du cross-canal.

Ce lundi, Facebook lançait officiellement une nouvelle version de sa plate-forme publicitaire Atlas, avec un focus sur les écrans mobiles.

Cette dimension cross-canal, Google l’intègre également dans sa stratégie : aux annonceurs qui souhaitent se positionner sur les smartphones et les tablettes, le groupe Internet va proposer des outils supplémentaires et de nouveaux formats display interactifs. Cette offre sera déployée “dans les prochains mois” sur les plates-formes Admob, DoubleClick et Display Network.

En première ligne, la fonction “Mobile lightbox Engagements Ads”, qui permet la création automatique de publicités HTML5 “dynamiques” se redimensionnant pour s’adapter aux différents terminaux. Les annonces vidéo TrueView, que l’on trouve déjà sur YouTube et dans certains jeux sur mobile, vont pour leur part s’étendre à de nouveaux types d’applications, toujours via la régie AdMob.

Parmi les nouveaux formats proposés par Google figurent aussi les bannières à positionnement relatif, qui restent affichées même quand l’écran défile (mais que l’utilisateur peut fermer à tout moment). Autre chantier en cours, la généralisation des publicités “en qualité magazine” : jusqu’alors limitée aux sites Web mobiles, leur disponibilité va s’élargir aux applications, via AdMob.

Les clients du Réseau Display de Google pourront quant à eux accéder à un service de redimensionnement automatique des images ainsi qu’à un outil de conversion des publicités Flash en HTML5 pour éviter les problèmes de compatibilité lorsque le plugin d’Adobe n’est pas supporté, typiquement sur certains OS mobiles.

Selon une étude eMarketer, l’influence de Google sur le marché de la publicité mobile devrait légèrement se réduire cette année, à 46,8% des revenus, contre 49,3% en 2013. Un repli qui contrasterait, a priori, avec la progression de Facebook (+4,2 points, à près de 20% du marché).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la publicité en ligne, ça vous connaît ?

Crédit photo : Syda Productions – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur