Google resserre l’étau autour de la fraude au clic

Cloud

Un nouvel outil permettra de connaître le nombre total de clics non valides,
facilitant la détection des fraudes.

Google a annoncé une nouvelle fonction qui facilitera la détection des fraudes au clic. Les annonceurs qui utilisent le système AdWords de Google pourront désormais consulter des rapports statistiques contenant des informations sur les clics non valides.
Ils pourront ainsi connaître le nombre total de clics non valides et évaluer la proportion de clics valides par rapport aux clics non valides sur une période donnée.

La fraude aux clics consiste à cliquer sur des publicités dans le seul but d’augmenter les coûts pour l’annonceur, les publicités en ligne étant payées en fonction du nombre de clics enregistrés sur chaque annonce. Google jouera désormais la transparence sur toute l’activité malveillante identifiée par le moteur de recherche et déduite des comptes annonceurs.

Les annonceurs pourront exécuter cette fonction aussi souvent qu’ils le souhaitent, pour obtenir des rapports annuels, trimestriels, hebdomadaires et quotidiens. Les rapports horaires ne sont pas encore disponibles, et les données fournies remontent uniquement au 1er janvier 2006.

Google considère la fraude aux clics comme un problème de plus en plus pesant. “L’un des points les plus controversés de la fraude au clic concerne l’estimation de l’ampleur du problème, note dans son blog Shuman Ghosemajumder, Business Product Manager de Google. Ce nouvel outil facilitera grandement l’évaluation du nombre de clics non valides.”

Avec cet outil, Google devrait consacrer moins de temps et d’argent à la recherche de ces activités frauduleuses, et pourrait même éviter les procès longs et coûteux. Google, Yahoo et AOL ont en effet été poursuivis à plusieurs reprises par des annonceurs les accusant de facturer des clics non valides.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 juillet 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur