Google revient à ses racines en se concentrant sur les outils de recherche

Mobilité

Les dirigeants de Google ont réaffirmé que la recherche en ligne restait le coeur de métier de la société. Quatre nouveaux produits sont présentés.

Google a présenté quatre nouveaux produits destinés à améliorer la précision des résultats des recherches en ligne.

Ces derniers temps, le moteur s’était distingué en lançant des services non liés à la recherche d’informations, comme Gmail et Google Talk. Cependant, lors d’une rencontre avec des médias et des analystes (Google Pressday) organisée le 10 mai à son siège social à Mountain View en Californie, la firme a rappelé avec insistance que la recherche était et resterait son coeur de métier, et qu’elle générait environ 70 % de ses revenus.

“Tous ces [nouveaux] produits tournent autour de la recherche”, a déclaré Marissa Mayer, vice-présidente de Google chargée des outils de recherche et de l’expérience des utilisateurs. “La recherche est notre coeur [de métier] et le domaine dans lequel nous investissons le plus.”

Les tendances des internautes avec Google Trends

Le nouveau service Google Trends permet aux utilisateurs de rechercher des informations sur les centres d’intérêt des internautes en se basant sur les requêtes effectuées par le passé sur le moteur. Il prétend afficher les recherches les plus populaires à une date donnée, tout en précisant les zones géographiques à partir desquelles elles ont été lancées.

La société propose actuellement le service Zeitgeist, qui publie des listes des mots clés les plus utilisés sur tel ou tel mois. “Nous vous donnons les clés du royaume Zeitgeist”, a commenté Jonathan Rosenberg, vice-président de Google chargé de la gestion des produits. Le dirigeant a ajouté que ce service pourrait être utile aux professionnels du marketing souhaitant connaître le niveau d’intérêt des consommateurs vis-à-vis de leurs produits, ou bien des tendances particulières dans une zone géographique donnée.

Google Co-op, des informations fournies par les partenaires

Le service Google Co-op propose des résultats de recherches issus d’une liste de partenaires spécialisés dans des domaines particuliers. Ces informations ne sont pas, par défaut, incluses dans les résultats : les utilisateurs doivent, pour cela, le demander explicitement par un système d’opt-in.

Le moteur de recherche s’est associé à des sites partenaires comme Open Table, Digg, People magazine, Wine Spectator, Gap Minder et Fandango. La participation des partenaires à ce programme est entièrement gratuite.

Les listes de résultats fournies par des partenaires qualifiés permettront d’affiner la précision des recherches, a affirmé Marissa Mayer. Les utilisateurs de Google Co-op pourront également labelliser les sites Web et créer des communautés virtuelles dans lesquelles ils partageront leurs sites de confiance. Les assurances et les mutuelles pourront ainsi, par exemple, diriger leurs clients vers des sites Web de référence.

Google Co-op ressemble fortement aux services de partage de favoris (social bookmarking) tels que del.icio.us ou Digg.com, bien que Google ait déclaré qu’il ne le considérait pas comme un service communautaire.

Marissa Mayer a ajouté que la société allait lancer des sites verticaux sur des informations relatives à l’assurance santé et aux guides de vacances dans les grandes villes. Les résultats obtenus seront triés de manière à pouvoir être affinés par la suite. Par exemple, des internautes recherchant des informations sur le paludisme pourront filtrer les résultats en fonction des traitements ou des symptômes, ou encore trouver des sites s’adressant aux scientifiques ou au grand public.

Des widgets dans le nouveau Google Desktop Search

Google a également lancé une nouvelle version de Google Desktop Search qui supporte désormais ce qu’on appelle des widgets, de petites applications flottantes disposées sur le bureau. Ces gadgets étaient auparavant liés à la barre d’outils Google Desktop.

Cette fonction se rapproche ainsi de Konfabulator de Yahoo ou encore de la technologie Dashboard intégrée dans le système d’exploitation Mac OS X d’Apple. Microsoft envisage également de proposer un outil similaire dans son futur système Windows Vista.

Google souhaite proposer aux utilisateurs de nouveaux widgets potentiellement intéressants pour eux sur la base des recherches passées et des informations sur leur ordinateur. Une personne voyageant beaucoup se verra ainsi proposer l’installation d’un outil de recherche de vols aériens, tandis qu’un outil de notification des nouvelles bandes-annonces sera proposé aux fans de cinéma.

Google NoteBook

Quatrième nouveau produit présenté par Google, Google Notebook devrait être disponible à partir de la semaine prochaine. L’outil, qui nécessite un compte Google et le téléchargement d’un plug-in, ajoute un carnet de notes sur le bureau de l’utilisateur. Il leur permettra de conserver des informations en les faisant glisser directement d’une page Web, et de les partager avec leurs amis ou collaborateurs.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 11 mai 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur