Google sabre encore dans ses services

Cloud

Google annonce encore une fournée de fermeture de services, comme Picnik (photos), les API du Social Graph ou le client d’Urchin (analyse du trafic Web).

Chez Google, le grand ménage dans ses services jugés secondaires continue, avec six nouvelles fermetures annoncées.

Cette fois, la liste des victimes s’allonge en commençant par Google Message Continuity, un service B2B de sauvegarde de mails.

Les entreprises sont encouragées à passer aux Google Apps, le fer de lance dans les services BtoB.

Vient ensuite Google Sky Map, une application Android pour repérer les étoiles, elle sera rendue open source.

Google compte collaborer avec la Carnegie Mellon University pour pousser les étudiant à s’en occuper.

Needlebase était une plate-forme de gestion de données, dont la technologie sera intégrées à d’autres projets.

Le service d’édition de photos en ligne Picnik sera arrêté en avril 2012. Et les abonnés à l’option payante se verront rembourser.

Les interface de programmation informatique (API) du Social Graph, censées permettre la recherche des liens entre les internautes, seront retirées, faute de réel intérêt. Google Plus et ses cercles ont pris le relais pour le volet social.

Enfin, le client d’Urchin, dont la technologie est à la base de Google Analytics (analyse de trafic Web), sera arrêté, au profit du service Web.

Le but de cette sélection par Google : se débarrasser des doublons, des échecs et mieux allouer les ressources.

En juin 2011, le groupe Internet avait décidé de couper la cellule Google Labs (bien sûr, la R&D continue parallèlement).

En septembre 2011, c’est une nouvelle tournée de services qui avait été sacrifié : Google Desktop ou Aardvark (recherche sociale).



Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur