Google s’attaque frontalement aux “fermes de contenus” jugées parasitaires

Cloud

Par le biais d’une extension, Google demande aux utilisateur de son navigateur Chrome de lui faire remonter les contenus jugés parasitaires. Le groupe Internet prendra alors des mesures de rétorsion sur le moteur.

Récemment, Google a laissé entendre qu’il comptait s’attaquer aux fermes de contenus dont les activités sont jugées néfastes.

La firme Internet reproche à ces plates-formes de contenus tous azimuts de réduire la pertinence des résultats du moteur de recherche retournés aux internautes.

Place à l’action : pour lutter contre ce que Google considère comme des parasites, une première offensive passe par Chrome.

Google sollicite les utilisateurs du navigateur pour l’aider à identifier les services en ligne de contenus susceptibles d’entrer dans cette catégorie.

Cette riposte prend la forme d’une extension à télécharger, baptisée “Personal Blocklist“.

Celle-ci permet aux internautes de bloquer certains domaines apparaissant dans une liste de résultats (voir copie en bas de page).

Selon une contribution blog de Matt Cuts en date du 14 février, ingénieur en chef chez Google en charge de veiller à la qualité du référencement moteur, les sites bloqués par un certain nombre d’internautes pourront à terme être “dégradés” (déréférencement progressif des contenus) voir retirés purement et simplement du moteur (éradication).

Une bien mauvaise nouvelle pour les firmes qui vivent essentiellement du positionnement de leurs contenus sur Google…

Bien que la définition même de “ferme de contenus” prête à polémique, des sociétés comme Wikio Group, Populis et Commentçamarche pourraient se sentir concernées en Europe (Demand Media, AOL Seed ou encore Associated Content aux États-Unis).

Une fois la phase expérimentale terminée, Google sera amené à modifier les résultats pour l’ensemble de ses utilisateurs.

Avec sans doute à la clé, quelques dérives qu’il faudra contrôler au mieux pour éviter les faux-positifs… et clouer au piloris des sites proposant des contenus de qualité.

Test de l’extension “Personal Blocklist”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur