A peine mis en orbite, Google Spaces ferme ses portes

Apps mobilesMarketingMobilitéSocial Media
fermeture-google-spaces
4 1

L’outil de partage en petits groupes Google Spaces ferme ses portes, après moins d’un an d’exploitation.

A peine sorti, le service Google Spaces  va fermer ses portes. La firme Internet commence son nettoyage de printemps avant l’heure.

Introduit en mai 2016, Google Spaces avait vocation à « créer une meilleure expérience de partage de petits groupes ».  Mais il semble que le concept n’a pas pris. Pourtant, il avait été mis en avant lors de la conférence Google I/O 2016 pour les développeurs.

Sur une page support et un billet Google+, il est précisé que le service sera coupé le 17 avril. Une « décision difficile » selon John Kilcline, Product Manager chez Google.

A partir d’aujourd’hui (3 mars), Spaces sera uniquement accessible en mode lecture. Une étape avant arrêt complet. Concrètement, Il ne sera possible de créer de nouveaux « spaces ».

Spaces se présentait comme une application de messagerie instantanée avec un focus sur le partage. Disponible sur iOS et Android mais également via le Web, l’app mobile avait été développée pour faciliter le partage de « choses issues du Web dans des groupes de conversation ». Elle permettait de piocher dans un trio de services Google : Google Search, YouTube et Chrome.

En juillet 2016, Google avait même mis la main sur Kifi pour dynamiser Spaces. Ce spécialiste de la création d’extensions permet de collecter puis de rechercher des liens partagés dans les applications sociales et de fournir des recommandations pour d’autres liens.

Google n’hésite pas à éjecter les services qui ne rencontrent pas leur public ou à renouveler l’approche. Ainsi, le mois dernier, la firme de Mountain View a mis un terme à l’expérience « classique » de Google+ (celle qui date de 2012 ) pour imposer la nouvelle interface.

Google Spaces avait un air de famille avec Rooms de Facebook, une app qui a suivi la même trajectoire avec une fermeture en décembre 2015.

(Crédit photo : Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur