Google Street View et l’UNESCO partagent le patrimoine mondial de l’humanité

Mobilité

Grâce à l’UNESCO, Google Street View propose aux internautes de naviguer en 3D et à 360° sur différents sites historiques classés au patrimoine mondial de l’humanité.

Alors que Bing Maps vient d’intégrer de nouvelles fonctionnalités, c’est un tour de Google Street View d’enrichir sa liste de contenus disponible. Le service de cartographie en 3D de la firme de Mountain View, qui permet de naviguer dans les rues de plusieurs villes avec une vue à 360°, proposent désormais aux internautes des images de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture autorise Google Street View à mettre en avant des vues de 19 sites classés situés en France (la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, la Sainte-Chapelle), en Italie (Pompéi et Herculanum), aux Pays-Bas (les moulins de Kinderdjik-Elshout), en Espagne (la vieille ville de Caceres), en République Tchèque (centre historique de Prague) et au Royaume-Uni (Stonehenge).

D’autres lieux parmi les 890 répertoriés par l’UNESCO et situés sur tous les continents (Brésil, Canada, Australie, Japon, Etats-Unis, Afrique du Sud, Mexique) viendront, au fil des mois, enrichir la base de données du service de géolocalisation de Google.

Les internautes ont désormais tout le loisir de découvrir ces sites historiques en s’y déplaçant grâce à Google Street View et en profitant de ses vues panoramiques et des zooms associés.

Le but avoué de l’UNESCO est de parvenir à sensibiliser les internautes et leur faire prendre conscience de l’importance de préserver ces sites historiques. Google serait-il devenu philanthrope ?

Une vue Google Street View du site de Pompéi
Une vue Google Street View du site de Pompéi         Pour en savoir plus, rendez-vous à cette adresse :

http://www.google.com/intl/en/landing/unesco/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur