Google Street View tourne les yeux vers 30 nouvelles villes françaises

Mobilité

Google Street View permet aux internautes de naviguer virtuellement dans les rues de 30 nouvelles villes en France.

Google Street View, le service de géolocalisation de la firme de Mountain View, devrait désormais scruter 30 nouvelles localités. Après Paris, Lyon et Marseille en octobre 2008, le service propose les images satellites pour des ballades virtuelles de communes comme Nantes, Strasbourg, Montpellier, Rennes, Le Havre, Reims, Saint-Etienne, Toulon, Cannes, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Amiens, Aix-en-Provence, Limoges, Dunkerque, Saint-Malo, Troyes, Châlons-en-Champagne, Calais, Rouen, Caen, Poitiers, Clermont-Ferrand et Valence.

Lancé juillet dernier en Europe, le site, présenté comme une évolution de Google Maps, offre une navigation à 360 degrés aux visiteurs qui souhaitent découvrir une ville. En effet, dans un souci de grande précision, Google a “scanné” les grandes villes rue par rue.

Google Street View avait provoqué une vive polémique aux Etats-Unis où un couple accusait le service d’intrusion dans la vie privée et le tenait pour responsable de la dévaluation de la valeur de sa maison. La polémique a également sévit en Allemagne, où le maire d’une petite ville considérait que le site constituait un outil parfait pour les cambrioleurs.

Google Street View, le service de géolocalisation de la firme de Mountain View, devrait désormais scruter 30 nouvelles localités. Après Paris, Lyon et Marseille en octobre 2008, le service propose les images satellites pour des ballades virtuelles de communes comme Nantes, Strasbourg, Montpellier, Rennes, Le Havre, Reims, Saint-Etienne, Toulon, Cannes, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Amiens, Aix-en-Provence, Limoges, Dunkerque, Saint-Malo, Troyes, Châlons-en-Champagne, Calais, Rouen, Caen, Poitiers, Clermont-Ferrand et Valence.

Lancé juillet dernier en Europe, le site, présenté comme une évolution de Google Maps, offre une navigation à 360 degrés aux visiteurs qui souhaitent découvrir une ville. En effet, dans un souci de grande précision, Google a “scanné” les grandes villes rue par rue.

Google Street View avait provoqué une vive polémique aux Etats-Unis où un couple accusait le service d’intrusion dans la vie privée et le tenait pour responsable de la dévaluation de la valeur de sa maison. La polémique a également sévit en Allemagne, où le maire d’une petite ville considérait que le site constituait un outil parfait pour les cambrioleurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur