Google suggère que la publicité s’immisce dans l’Internet des objets

MarketingPublicitéRégulations
google-publicite-objets-connectes

Google prépare la Bourse à une possible exploitation de la publicité par les Google Glass ou les frigos connectés.

Fin décembre 2013, Google a adressé une lettre surprenante à la SEC évoquant la place de la publicité dans l’Internet des objets.

Selon le Wall Street Journal qui a découvert cette note financière en premier, le groupe Internet présente à l’autorité de régulation des marchés boursiers la possibilité de décliner son business publicitaire sur des supports inattendus comme les frigidaires connectés, les tableaux de bord des véhicules, les thermostats, les lunettes connectées (Google Glass en premier lieu)…

Du coup, la seule prise en compte du binôme de diffusion publicitaire sur les ordinateurs (fixes et portables) et les terminaux mobiles (smartphones et tablettes) ne serait plus pertinente. Il faudra désormais intégrer la dimension Internet of Things et probablement wearable technologies.

En guise de réponse, Google assure n’avoir pas encore intégré la dimension de la publicité dans les objects connectés dans sa feuille de route des développements produits.

Néanmoins, quand Google rachète Nest (spécialiste californien des accessoires intelligents comme le thermostat connecté) et qu’il cherche à décliner Android dans l’univers IoT (Android Wear), il faudrait pas s’étonner qu’à terme, les initiatives de diversification des activités rejoignent le core business du groupe Internet.

Quiz : Connaissez-vous le marché des montres connectées ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur