Google tente d’estomper l’effet du Google bombing

Cloud

Des développeurs de Google veulent limiter cette pratique, visant à détourner
le ranking des pages de résultats à partir d’une requête spécifique.

Google veut réduire l’impact de la pratique du Google bombing. Selon Wikipedia, cette technique de référencement consiste à influencer le classement d’une page dans les résultats du moteur de recherche Google. Pour cela, elle s’appuie sur une caractéristique du moteur PageRank qui accorde un certain poids au texte avec un hyperlien vers une page.

Des exemples de Google bombing sont devenus célèbres : il suffisait de taper la requête miserable failure (“échec lamentable”) sur Google.com pour voir la première réponse renvoyer sur la biographie officielle de George Bush. Autre exemple plus franco-français : la requête Nicolas Sarkozy re-route vers le site officiel du film Iznogoud de Patrick Braoudé (placée en quatrième position sur la page de résultats sur Google.fr actuellement).

Dans une contribution datée du 25 janvier 2007 sur le blog officiel de Google dédié aux problématiques d’indexation et de référencement, Matt Cutts, un des plus développeurs (en qualité de Software Engineer) les plus connus de la société, indique que’une partie de son équipe s’est attelée à cette problématique qui n’était pas jusqu’ici considérée ” comme une priorité haute pour nous”.

“Quelques collaborateurs ont travaillé ensemble sur le sujet et ont abouti à un algorithme qui minimise l’impact de beaucoup de Google Bombs”, assure Matt Cutts. Néanmoins, le représentant de Google reste modeste sur l’impact réel. En fonction de la robustesse de ce nouvel algorithme, il permettrait de régler simultanément sur les cas de Google bombing dans différentes langues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur