Google tire un trait sur son monde virtuel Lively

Mobilité

La firme de Mountain View a décidé d’abandonner sa plate-forme interactive Lively, le pendant de Second Life, pour se concentrer sur la recherche et la publicité.

Google va fermer Lively (le concurrent Google de la plate-forme virtuelle Second Life) en décembre prochain, d’après un post de blog de la Lively Team. Lively était un projet Google Labs qui permettait aux utilisateurs d’interagir avec des amis ou collègues virtuellement en prenant la forme d’un avatar dans des pièces qu’ils avaient eux-mêmes conçues.

“Google a toujours encouragé ce type d’expérimentation : nous pensons qu’il s’agit du meilleur moyen de créer des produits révolutionnaires, qui peuvent faire une différence dans la vie quotidienne”, s’est justifié Google. “Mais nous sommes également conscients que lorsque l’on entreprend un projet risqué, il n’aboutit pas nécessairement. Nous allons donc changer nos priorités et concentrer nos ressources sur la recherche, la publicité et les applications”, a déclaré Google.

L’abandon de ce projet a incité les médias à se demander si Google pourrait choisir d’annuler d’autres types de projets communautaires comme Knol, Orkat et Jaiku, à cause du faible investissement du géant de la recherche dans ce type d’applications.

Mais l’analyste d’IDC Caroline Dangson ne pense pas que Google va arrêter ses investissements dans tous les médias sociaux. “Ils sont motivés par la sortie d’Android, cette plate-forme mobile en partie dédiée à la réseautique sociale”, déclare-t-elle. “Google annule seulement les projets qui, d’après ses critères, ne connaissent aucun succès”.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 21 novembre 2008 et intitulé Google scraps Lively virtual world


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur