Google va faciliter la traduction multilingue des brevets européens

Cloud

Un protocole d’accord relatif à la traduction automatique des brevets est signé entre Google et l’Office européen des brevets.

Google, entre guerre et collaboration avec les instances européennes.

D’un côté, une enquête antitrust visant le groupe Internet pour ses pratiques sur le marché de la recherche en ligne est ouverte par la Commission européenne.

De l’autre, Google annonce la signature avec l’Office européen des brevets un protocole d’accord sur la traduction automatique des brevets.

L’objectif est d’améliorer l’accès aux traductions multi-lingues de brevets dont les droits sont enregistrés par l’OEB (38 Etats membres) et de faciliter les recherches dans cette méga-base de données menées par les entreprises ou les chercheurs.

“La technologie de Google sera utilisée pour traduire les brevets délivrés en Europe, ainsi que ceux provenant d’Asie, des Etats Unis, du Canada, de l’Australie, la Russie et l’Inde bénéficiant d’une protection en Europe”, précise le communiqué.

Ce partenariat est censé faciliter la traduction des brevets pour une meilleure visibilité et exploitation des informations, au-delà du système imposé actuellement (tout brevet européen délivré est traduit dans une des langues officielles de l’OEB : allemand, anglais et français).

Il entre aussi dans la perspective de l’introduction d’un “brevet paneuropéen unique” poussé par la Commission européenne.

L’OEB donne accès à un fonds de près d’1,5 millions de documents (+50 000 nouveaux brevets délivrés chaque année).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur