Google va licencier 200 salariés des activités ventes et marketing

Cloud

La firme de Mountain View supprime 200 postes, dans ses divisions marketing et ventes. Une réorganisation qui survient “au nom de la compétitivité”.

Le moteur de recherche américain vient d’annoncer, pour la première fois, qu’il allait fortement tailler dans ses effectifs, en supprimant pas moins de 200 postes qui toucheront les départements ventes et marketing.

Google s’est justifié en arguant que l’entreprise avait grandi très vite, et que des doublons s’étaient finalement créés sur certains postes, rendant ces licenciements inévitables. La firme américaine avait déjà annoncé le licenciement de 100 de ses recruteurs en janvier dernier.

“Initier ces changements n’est jamais chose aisée, et nous devons reconnaître que la crise économique rend le moment de ces suppressions d’emplois encore plus difficile pour les collaborateurs concernés. Nous avons pesé les différentes options qui s’offraient à nous, mais nous avons fini par conclure que nous devions absolument restructurer nos différentes divisions pour pouvoir continuer de rester compétitif”, a expliqué la firme de Mountain View dans un billet de son blog officiel.

Google n’a pas encore précisé quels pays seront touchés par ces suppressions de postes. Mais il y a fort à parier que la plus grande partie de ces licenciements interviendra aux Etats-Unis puisque les autres équipes régionales sont déjà en effectifs serrés.

La firme de Mountain View a par ailleurs précisé qu’elle allait octroyer un délai de 60 jours aux employés concernés pour leur laisser le temps de postuler pour d’autres emplois.

Google compte aujourd’hui 20 220 employés dans le monde, dont un peu plus de 8 000 dans ses divisions marketing et ventes.

Le moteur de recherche américain vient d’annoncer, pour la première fois, qu’il allait fortement tailler dans ses effectifs, en supprimant pas moins de 200 postes qui toucheront les départements ventes et marketing.

Google s’est justifié en arguant que l’entreprise avait grandi très vite, et que des doublons s’étaient finalement créés sur certains postes, rendant ces licenciements inévitables. La firme américaine avait déjà annoncé le licenciement de 100 de ses recruteurs en janvier dernier.

“Initier ces changements n’est jamais chose aisée, et nous devons reconnaître que la crise économique rend le moment de ces suppressions d’emplois encore plus difficile pour les collaborateurs concernés. Nous avons pesé les différentes options qui s’offraient à nous, mais nous avons fini par conclure que nous devions absolument restructurer nos différentes divisions pour pouvoir continuer de rester compétitif”, a expliqué la firme de Mountain View dans un billet de son blog officiel.

Google n’a pas encore précisé quels pays seront touchés par ces suppressions de postes. Mais il y a fort à parier que la plus grande partie de ces licenciements interviendra aux Etats-Unis puisque les autres équipes régionales sont déjà en effectifs serrés.

La firme de Mountain View a par ailleurs précisé qu’elle allait octroyer un délai de 60 jours aux employés concernés pour leur laisser le temps de postuler pour d’autres emplois.

Google compte aujourd’hui 20 220 employés dans le monde, dont un peu plus de 8 000 dans ses divisions marketing et ventes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur