Google ne voudrait plus des décodeurs de Motorola

Régulations

Le groupe Internet aurait mandaté Barclays pour trouver un repreneur pour la division Home Business qui conçoit des set-top boxes pour le compte d’opérateurs.

Google chercherait à se séparer de la division décodeurs au sein de Motorola Mobility.

Après l’annonce officielle du rapprochement entre le groupe Internet et l’équipementier télécoms survenue en mai, le nouveau propriétaire fait le tri dans l’effectif mais aussi les actifs.

Sur le front de la restructuration, Google a déjà annoncé qu’il comptait se séparer de 4000 employés et de fermer un tiers des 90 unités de production de Motorola.

Selon Bloomberg, la firme de Larry Page compte aussi se débarrasser de la division Home Business chargé de concevoir les set-top boxes pour le compte d’opérateurs et de câblo-opérateurs.

Elle aurait donné un mandat à la banque d’affaires Barclays pour trouver un  repreneur dans ce sens.

Une division qui serait pourtant utile si Google poursuit ses projets dans le déploiement de l’Internet ultra-haut débit comme c’est le cas à Kansas City.

Dans ce projet très haut débit, le groupe Internet propose en package trois boîtiers (stockage, réseau, télévision).

Mais, dans une contribution blog du cabinet de consulting Parks Associates du 7 août, un responsable de Google aurait assuré que les équipements hardware n’étaient pas fournis par Motorola (sans toutefois préciser du coup qui était derrière l’alternative…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur