Google vous propose de jeter un coup d’oeil dans le retro

Mobilité

Le géant du Web a l’âme nostalgique. En fêtant ses dix ans, il revient en arrière en rendant accessible l’index du moteur version 2001.

Où en sommes-nous depuis le début du siècle? Etant l’oracle le plus populaire dans années 2000, Google peut vous aider à répondre à cette question grâce à un nouveau moteur de recherche… ou plutôt un ancien. Pour célébrer son dixième anniversaire, le géant du Web remet en ligne la version 2001 de son moteur de recherche et son index.

“Recherchez 1 326 920 000 pages Web” déclare fièrement la page d’accueil. Vous y trouverez également un point d’exclamation après le nom du moteur. Peut-être que par la suite Google a ressenti le besoin de s’éloigner de son rival Yahoo.

Une recherche aléatoire révèle quelques comparaisons intéressantes avec le passé. “London Olympics” générait seulement 91 000 résultats en 2001, par rapport aux plus d’un million de résultats aujourd’hui.

Il est également intéressant de constater qu’un listing de BBC Sport indique que le secrétaire de la culture Chris Smith n’est pas certain que l’infrastructure de Londres pourrait permettre d’héberger les jeux olympiques. Pas de changement à ce niveau, donc.

L’écologie était également beaucoup moins populaire en 2001, avec seulement 15,7 millions de résultats, comparés aux 985 millions de résultats actuels. Une recherche sur le “cloud computing”, très à la mode en ce moment, n’a généré que 56 000 résultats, dont aucun n’était particulièrement pertinents, et une recherche sur la virtualisation n’a généré que 2000 résultats.

Mais le terme de recherche le plus parlant est sans doute “Google”. L’ubiquité du moteur de recherche préféré de tous est claire, au vu des 2,8 milliards de résultats générés aujourd’hui. En 2001, une recherche n’apportait que 3,7 millions de résultats.

Où en sommes-nous depuis le début du siècle? Etant l’oracle le plus populaire dans années 2000, Google peut vous aider à répondre à cette question grâce à un nouveau moteur de recherche… ou plutôt un ancien. Pour célébrer son dixième anniversaire, le géant du Web remet en ligne la version 2001 de son moteur de recherche et son index.

“Recherchez 1 326 920 000 pages Web” déclare fièrement la page d’accueil. Vous y trouverez également un point d’exclamation après le nom du moteur. Peut-être que par la suite Google a ressenti le besoin de s’éloigner de son rival Yahoo.

Une recherche aléatoire révèle quelques comparaisons intéressantes avec le passé. “London Olympics” générait seulement 91 000 résultats en 2001, par rapport aux plus d’un million de résultats aujourd’hui.

Il est également intéressant de constater qu’un listing de BBC Sport indique que le secrétaire de la culture Chris Smith n’est pas certain que l’infrastructure de Londres pourrait permettre d’héberger les jeux olympiques. Pas de changement à ce niveau, donc.

L’écologie était également beaucoup moins populaire en 2001, avec seulement 15,7 millions de résultats, comparés aux 985 millions de résultats actuels. Une recherche sur le “cloud computing”, très à la mode en ce moment, n’a généré que 56 000 résultats, dont aucun n’était particulièrement pertinents, et une recherche sur la virtualisation n’a généré que 2000 résultats.

Mais le terme de recherche le plus parlant est sans doute “Google”. L’ubiquité du moteur de recherche préféré de tous est claire, au vu des 2,8 milliards de résultats générés aujourd’hui. En 2001, une recherche n’apportait que 3,7 millions de résultats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur