Google.org veut favoriser l’émergence des énergies renouvelables

Cloud

La fondation du groupe Internet va investir des centaines de millions de dollars dans des projets orientés technologies d’énergies alternatives.

À l’heure où le prix du baril de pétrole frôle la barre symbolique des 100 dollars, Google a annoncé mardi 27 novembre qu’il comptait investir dans les énergies renouvelables. Le projet intitulé “Énergie renouvelable moins cher que le charbon” (Renewable Energy Cheaper Than Coal ou REC vise à développer la recherche et l’investissement dans les technologies d’énergies alternatives (solaire, éolienne, géothermique…) face aux combustibles fossiles (hydrocarbures, pétrole et gaz naturel, ainsi qu’au charbon).

REC

“Notre objectif est de produire une capacité d’un Gigawatt d’énergie renouvelable à un coût inférieur à celui du charbon. Nous pensons y arriver à l’horizon de quelques années, pas de décennies”, a déclaré Larry Page, co-fondateur de Google cité dans un communiqué. Un Gigawatt suffirait à alimenter une ville de la taille de San Francisco.

Le projet Énergie renouvelable moins cher que le charbon est géré par la branche philanthropique de Google (Google.org). Le géant du Web recrute d’ailleurs des ingénieurs et des experts dans le domaine de l’énergie pour travailler sur ce projet.

“Un modèle d’efficacité énergétique”

Google bénéficie d’un “éco-système” favorable car de nombreuses entreprises high-tech spécialisées dans le secteur des énergies renouvelables sont déjà implantées dans la Silicon Valley.

D’autres sociétés bénéficient déjà de l’appui de Google.org : eSolar Inc, spécialisée dans l’énergie solaire, et Makani Power, développant “l’énergie créée par le vent en altitude”. Google pilote également le projet “Recharge IT”, promouvant l’utilisation de voitures hybrides à rechargement électrique, utilisées comme voitures de fonction sur le site du Googleplex.

Google se décrit comme un modèle dans le domaine de l’efficacité énergétique. “Nous avons acquis une expertise de la conception et de la construction de grandes installations à forte intensité énergétique grâce à nos centres de données hautement efficaces”, affirme Larry Page.

Ainsi, le siège social de Google situé à Mountain View est un concentré de technologies visant à réduire les émissions carboniques, en installant par exemple près de 10 000 panneaux solaires sur les toits du complexe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur