GoPro bouge enfin avec son drone Karma et ses action cams Hero5

Mobilité
2 2 1 commentaire

Après un an d‘attente et de teasing, GoPro a enfin dévoilé son premier drone baptisé Karma ainsi que sa nouvelle gamme d’action cams HERO5 (bonus vidéo YouTube).

C’est Nicholas Woodman en personne, le fondateur et P-DG de GoPro, qui a pris le soin de présenter le drone Karma et les nouvelles action cams HERO5. La société californienne a choisi le cadre de Squaw Valley, une station de ski qui avait accueilli en son temps les Jeux Olympiques (1960). De quoi coller parfaitement avec l’image véhiculée par GoPro et ses liens ténus avec le sport, en particulier les sports de glisse.

En décembre 2015, GoPro avait pour la première fois évoqué son drone Karma avec une vidéo teasing qui montrait déjà l’accent mis sur la stabilisation de la nacelle accueillant la caméra embarquée. Un stabilisateur à 3 axes est ainsi de la partie pour éviter les tremblements et autres saccades durant la captation vidéo.

Le drone Karma, qui est un modèle de type quadricoptère, n’est pas un drone monobloc puisqu’on peut en extraire le stabilisateur de caméra GoPro (utilisable indépendamment du drone).

Le drone présente également la particularité de pouvoir se replier sur lui-même afin de loger dans un sac à dos fourni avec le Karma. De quoi en faire un produit nomade à part entière.

Il n’exploite pas de terminal mobile à greffer dans une radiocommande mais la propre sienne équipée d’un écran tactile et baptisée « Game Controller ».

Karma sera disponible dans la zone EMEA à partie du 23 octobre suivant plusieurs packs : le drone seul au tarif de 869,99 euros ou le drone avec une caméra HERO5 Black pour 1199,99 euros.

Vidéo promotionnelle de GoPro pour le drone Karma :

GoPro n’oublie pas son core business : les action cams

GoPro en a également profité pour dévoiler sa toute nouvelle gamme de caméras de type action-cams avec les HERO5 Black et HERO5 Session.

La première d’entre elle est la plus puissante avec captation vidéo jusqu’en 4K à 30 ips (images par seconde) et APN 12 mégapixels. Des commandes vocales agrémentent l’aspect ergonomie et elle est étanche jusqu’à 10 mètres sans boîtier. De surcroît, elle est compatible avec les supports de fixation existants et avec le drone Karma, et intègre un GPS.

Elle sera commercialisée à compter du 2 octobre au prix de 430 euros. La HERO5 Session, le modèle un peu moins performant (photos 10 mégapixels) sera proposé à 329,99 euros.

Pour GoPro, le lancement d’un drone est l’occasion d’ajouter un nouveau levier de croissance et de booster par la même les ventes de ses caméras qui seront logiquement embarquées sur son drone. Des efforts sont fournis pour diversifier le catalogue avec notamment une caméra permettant de filmer à 360 degrés pour produire du contenu destiné à de la réalité virtuelle.

Le business des drones grand public est prometteur mais il faudra composer avec les ténors du marché, dont DJI qui truste une part importante des parts de marché, allant jusqu’à intégrer d’office sa propre caméra (4K ou Full HD suivant les déclinaisons) sur son dernier drone Phantom 3.

gopro-hero5

(Crédit photos : @GoPro)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur