Gouvernance Internet : l’écosystème numérique en France veut peser dans les débats

Régulations
forum-gouvernance-internet

Un collectif éclectique de clubs ou d’organisations IT (AFDEL, AFNIC, ISOC…) monte un forum dédié à la gouvernance de l’Internet : FGI-France. En lien avec l’initiative multilatérale IGF chapeautée par l’ONU.

Une série de groupements et d’organisation Internet professionnelles s’associent autour du Forum pour la gouvernance Internet (FGI-France) sous la présidence de Bertrand de La Chapelle.  Objectif : “contribuer à l’élaboration des règles techniques, juridiques et d’usages régissant le fonctionnement de l’Internet”. Une manière de contrer l’influence de l’ICANN ?

Parmi les membres fondateurs du FGI, on trouve des acteurs du monde numérique en France comme l’AFDEL, l’AFNIC, Cap Digital, le CESE, Club Jade, ISOC France et Renaissance numérique. La première édition du FGI est prévue le 10 mars prochain dans les locaux parisiens du Conseil économique, social et environnemental. Une session est prévue chaque an. Les pouvoirs publics devraient s’associer à cette initiative avec la participation du Conseil national du Numérique.

Cela ressemble à un nouveau collectif éclectique visant à débattre sur la gouvernance Internet au sens large. Les ramifications pourraient rejoindre l’Internet Governance Forum, lancé en 2006 sous l’égide de l’ONU qui permet de dialoguer à un niveau mondial de l’Internet mais sans peser de manière décisive sur l’évolution de son cadre.

La huitième édition de l’IGF s’était déroulée en octobre 2013 à Bali (Indonésie). Sachant qu’un sommet sur la gouvernance Internet en lien avec l’IGF est prévu au Brésil dans le courant du printemps 2014 et que le prochain sommet multilatéral de l’Internet devrait se dérouler entre le 2 et 5 septembre prochain à Istanbul.

Le Sénat s’intéresse aussi à la gouvernance Internet
Parallèlement, signalons l’existence d’une mission commune d’information du Sénat sur le rôle de l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet (33 membres).  Elle a été créée en novembre 2013 sous l’impulsion du groupe UDI-UC du sénat “dans le contexte des récentes révélations sur le contrôle et la surveillance de l’Internet que pratiquent les États-Unis à une échelle inconnue jusqu’alors”. Cette MCI a vocation à “se pencher sur les enjeux stratégiques liés au risque de fragmentation de l’Internet mondial et sur le rôle de l’Union européenne dans l’émergence d’une véritable gouvernance multilatérale de l’Internet”.

Quiz : Connaissez-vous la réalité augmentée ?

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Sergey Nivens


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur