Gouvernance Internet : l’ICANN maintient son influence

GouvernanceRégulations
0 0

L’administration américaine a renouvelé le mandat de l’organisation de droit californien pour la gestion des serveurs racines (IANA) essentielle à la stabilité du système des noms de domaine.

Par le biais de sa branche NTIA(1), le ministère du Commerce américain a renouvelé le mandat de l’ICANN dans son rôle de gestionnaire de la racine du Net.

L’organisation de nommage Internet de droit californien continuera d’exploiter les fonctions  « IANA » (2) qui jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement du DNS (gestion des serveurs racines).

L’actuel contrat expire fin septembre. Le nouveau contrat porte sur la période octobre 2012 – septembre 2015. Sachant qu’il existe une période optionnelle supplémentaire pour couvrir une durée de sept ans.

Dans le communiqué de l’administration américaine, il est précisé que l’ICANN garderait dans ce cas ses prérogatives pour assurer la stabilité et la sécurité du système de noms de domaine jusqu’en 2019.

Mais cette mission de gouvernance de l’Internet pourrait se révéler plus compliqué avec la libéralisation des extensions génériques (gTLD) qui a été enclenchée.

Signalons également que la présidence de l’ICANN va changer prochainement : dans le courant de l’automne, Fadi Chehadé va remplacer Rod Beckstrom au titre de President et CEO de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers.

(1) National Telecommunications and Information Administration

(2) Internet Assigned Numbers Authority

Crédit photo : © Scanrail – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur