GPS : Garmin veut accaparer plus de 20 % du marché en France

Mobilité

Le fabricant américain lancera le Nüvi 860, un GPS auto à commandes vocales. Sa branche française a a fait le point sur la stratégie et les produits..

Avec 28 % de part, Garmin revendique la place de numéro 1 mondial sur le marché de la navigation GPS au coude à coude avec Tom Tom (qualifié de 27 %). En 2007, le fabricant américain a vendu plus de 12 millions d’appareil de navigation assistée (PND pour Personal Navigation Device), tous secteurs confondus (automobile, téléphone, aviation, marine, sport). Une excellente année en comparaison des 31 millions d’unités commercialisées depuis sa création en 1989 (avec, dès 1990, des produits destinés à l’aviation et la marine) et qui lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 3,18 milliards de dollars en hausse de 79 %.

Si aux Etats-Unis, Garmin s’inscrit sans équivoque comme le leader de PND avec 47 % du marché, ce n’est pas le cas en Europe : le groupe américain se positionne en deuxième place derrière Tom Tom avec 17 %. “Mais c’est un marché en forte croissance“, souligne Eric Bernard, directeur général de Garmin France. Un marché sur lequel l’entreprise américain a bien l’intention de se montrer très offensive d’autant que l’année 2008 devrait confirmer la phase de consolidation du marché commencée en 2007. “Certains acteurs vont abandonner leur activité GPS, d’autres vont disparaître“, soutient le dirigeant.

Une opportunité que Garmin ne veut pas laisser passer pour s’imposer sur le Vieux Continent. La stratégie? “Mieux comprendre les besoins des clients.” En maîtrisant d’un bout à l’autre la réalisation de ses produits (notamment avec 3 usines à Taïwan et des équipes de R&D aux quatre coins du monde), la société dirigée par Cliff Pemble a les moyens de réagir rapidement sur un marché en croissance de 35 % par an selon GfK. C’est pourquoi l’entreprise a racheté nombre de distributeurs en Europe.

Partenariats grossistes

En France, cette stratégie a démarré avec le rachat, en janvier 2007, de son distributeur EME TecSat. Elle se poursuivra à travers des partenariats signés avec des grossistes, “pour toucher les réseaux de distributions qui possèdent de nombreux points de vente“, justifie Guillaume Noblet, directeur commercial de la filiale française. Et, bien sûr, l’arrivée de nouveaux produits sur le marché. Objectif : dépasser les 20 % de part de marché.

Parmi les nouveautés attendues d’ici juin 2008, le Nüvi 860 devrait faire sensation. Outre son bel écran tactile de 4,3 pouces (11 cm), ce GPS auto haut de gamme intègre le pilotage à commande vocale. Ce qui permettra de calculer son itinéraire, faire un détour à la pompe à essence ou encore chercher des commerces, sans détacher les mains de son volant. Le nouveau Nüvi introduit également l’affichage en “relief ombré” qui, outre son bel effet visuel, enrichi la navigation d’information sur la typologie du terrain.

Parmi ses nombreuses autres fonctionnalités, le Nüvi 860 intègre le contournement avancé (suppression d’une route ou d’une zone entière du calcul d’itinéraire), la géolocalisation par SMS (via un téléphone Bluetooth), la fonction Hotfix (qui élimine les temps de latence de repérage des satellites), le journal de trace (pour revivre son itinéraire sur Google Earth, par exemple), la mémorisation du dernier lieu d’arrêt (pratique pour retrouver sa voiture dans un immense parking de supermarché) ainsi qu’un lecteur MP3 ou un service de visualisation photo des destinations avec Panoramio de Google et même des jeux (pour s’occuper dans les embouteillages?).

Du haut de gamme dont le prix n’est pas encore arrêté mais qui devrait se situer entre 600 et 700 euros. Ce petit bijou est attendu pour le deuxième trimestre 2008.

La navigation auto restera prépondérante

Les utilisateurs moins fortunés se tourneront vers les modèles d’entrée de gamme Nüvi 2×5. Successeurs de la série 200, “ils en corrigent les lacunes“, soutient Olivier Saint-Requier, chef produit automobile. Interface du 860 (avec relief ombré), boutons zoom + et – rapprochés, fonction Hotfix, synchronisation automatique des fuseaux horaires, info trafic, etc. Quatre modèles (cartes France et Europe, écran 3,5 ou 4,5 pouces) seront proposés d’ici mai à des tarifs allant de 169 à 249 euros.

Enfin, Garmin n’en oubliera pas moins les métiers de la téléphonie, de la marine, de l’aviation et du sport même si, avec 74 % des revenus et 115 % de progression en 2007, l’automobile représente le secteur le plus performant du marché des PND. En 2015, les PND devraient rester prépondérants avec 49 % de l’ensemble des activités de produits de navigation auto contre 38 % pour les smartphones et 12 % pour l’embarqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur