GPS hybride : Skyhook explore Android malgré son contentieux avec Google

CloudMobilitéOS mobiles

Aux Etats-Unis, Skyhook, qui exploite une technologie de géolocalisation par triangulation Wi-Fi, va développer avec MapQuest (AOL) une application mobile Android. Malgré un procès enclenché contre Google pour violation de brevets.

Utiliser le GPS de son smartphone dans un parking souterrain de New York relève de l’exploit.

Même sortie du parking, la fonction de positionnement est souvent erronée et transforme l’excursion urbaine en cauchemar.

Cela n’arrive pas qu’à New York : quel que soit l’endroit du monde où l’on se trouve, la précision du GPS peut rester aléatoire.

Skyhook Wireless a mis au point un système hybride afin d’y remédier.

Son procédé de triangulation offre un positionnement extrêmement précis grâce au recours de trois sources de géolocalisation : bornes Wi-Fi, antennes pour la téléphonie mobile et satellites.

Cette technologie serait aussi performante à l’intérieur des bâtiments (exploitation des routeurs wireless d’une entreprise, croisée avec les données GPS).

Elle est déjà présente sur certaines applications mobiles comme Flixter (réseau social sur le thème du cinéma, récemment acquis par Warner Bros) ou Priceline (agence de voyage en ligne).

Elle trouvera aussi bientôt sa place sur la déclinaison MapQuest (outil de cartographie, propriété d’AOL) pour les smartphones Google Android.

“Nous nous réjouissons de travailler avec MapQuest afin de lancer la première application sur smartphone exploitant à plein les avantages du GPS hybride“, déclare Michael Shean, Vice-Président senior et fondateur de Skyhook, cité dans le communiqué diffusé début mai.

L’accord avec MapQuest n’a rien de surprenant. En revanche, l’adaptation de la technologie Skyhook Wireles pour les smartphones Android est inattendue.

En effet, la société de Michael Shean est en froid avec Google en raison d’une violation présumée de brevets.

L’an dernier, Skyhook a traîné le groupe Internet de Mountain View devant la justice pour vol de propriété intellectuelle.

Des pressions auraient aussi été exercées sur certains fabricants de téléphones portables (Samsung, Motorola) pour les dissuader d’utiliser Skyhook.

Selon des échanges internes à Google et exploités dans le cadre de la procédure judiciaire, la firme dirigée par Larry Page vise le marché du GPS hybride en exploitant les données collectées via les millions d’utilisateurs de smartphones Android.

(de notre correspondante USA : Cécile Grégoriades)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur