Grâce au Mac, l’USB investit Linux

Mobilité

Une société spécialisée dans les produits USB, notamment pour Mac, vient d’annoncer son soutien à l’OS libre. Un pas significatif de l’adoption d’une norme inventée par Intel mais à laquelle Apple a donner le vrai signal de départ.

Selon le site Mac Central, Inside Out Networks, un fabricant de produits de connexion USB connus pour ses produits conçus pour Mac, a annoncé, lors du Cebit qui se déroule en ce moment à Hanovre, la compatibilité de ses produits avec Linux. Autrement dit, son produit Edgeport, qui permet de brancher plusieurs périphériques “série” sur le port USB de la machine, sera également livré avec une panoplie de pilotes pour le système d’exploitation libre.

Plus que l’annonce produit, c’est bien les remous que provoque Linux au sein de la communauté Macintosh qui suscite l’intérêt. De la même façon que le patron de Linux PPC propose de remplacer Darwin, la base de MacOS X par Linux (voir édition du 24 février 2000), Linux suscite de plus en plus de vocations. Les fabricants de périphériques, jusque là plutôt frileux, commence à s’ouvrir à l’OS libre. Même Matrox, fabricant de cartes vidéo connu chez les Linuxiens comme un des fabricants les plus réticents à développer des pilotes pour Linux ou même seulement à donner les indications nécessaires aux développeurs volontaires, vient de faire une annonce tonitruante pour affirmer son engagement dans le monde Linux.

Le plus amusant, peut-être, c’est que c’est bien le Mac qui a servi de moteur à l’adoption des périphériques USB. Une norme qui a pourtant été inventée prioritairement par Intel. Alors que nombre de PC sont pourvus de connecteurs USB depuis près de 3 ans, il aura fallu attendre l’apparition de l’iMac et de ses connexions tout USB pour vraiment lancer le marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur