Grammarly : un parcours sans-faute avec une grosse levée de fonds

Big dataData-stockageEntrepriseLevées de fonds
grammarly-levee-fonds

En exploitant le machine learning, Grammarly, « la start-up qui améliore l’écriture », vient de procéder à une levée de fonds de 110 millions de dollars.

Grammarly utilise l’intelligence artificielle (le machine learning plus particulièrement) pour aider les internautes à améliorer l’écriture, l’orthographe et la grammaire en passant par le style de langage et des suggestions plus avancées en fonction du contexte d’usage.

Basée à San Francisco, la start-up a été fondée en 2008 par Max Lytvyn et Alex Shevchenko. Auparavant, ils avaient vendu leur start-up MyDropBox (détection de plagiat) à l’éditeur de logiciels américain Blackboard.

Ses 110 employés sont répartis entre San Francisco, New York et Kiev en Ukraine.

Grammarly vient de procéder à sa première levée de fonds. Le tour de table à 110 millions de dollars a été mené par General Catalyst. Le panel d’investisseurs comprend Breyer Capital, IVP, SignalFire et Spark Capital.

A cette occasion, Hemant Taneja, P-DG de General Catalyst, va rejoindre le conseil d’administration de Grammarly.

Cet investissement va permettre à la start-up d’étendre ses activités et d’accentuer le recrutement pour dénicher les talents.

Une start-up « rentable »

Grammarly revendique 6,9 millions d’utilisateurs actifs par jour. De surcroît, la start-up est rentable.

Depuis janvier 2015, elle propose un service en mode freemium avec une base gratuite et un abonnement à 12 dollars par mois pour plus de fonctionnalités. Uniquement en langue anglaise pour le moment.

Le module est largement utilisé sur le navigateur Internet Chrome (ainsi que Firefox). C’est la raison pour laquelle son extension proposée sur le Chrome Web Store a été téléchargée plus de 10 millions de fois.

Le service est également disponible dans Microsoft Word et depuis Windows. Ses utilisateurs sont très variés, allant des professionnels à l’éducation en passant par le grand public (pour l’écriture de courriels, dans les réseaux sociaux…).

(Crédit photo : agsandrew – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur