Grand nettoyage d’automne dans les services Google

Marketing
Google Buzz

Google sort l’artillerie lourde et poursuit la refonte de ses services avec la messagerie Gmail, dont l’interface, revue de fond en comble, focalise l’oeil sur les contenus pertinents, favorisant la productivité et l’interaction sociale.

Refonte radicale pour l’écosystème connecté de Google. Initiée avec l’agrégateur RSS Reader, la démarche se poursuit avec la messagerie Gmail, qui adopte le virage d’une unification sous l’égide de cette interface plus aérée et au look moderne, renforçant l’aspect social de la communication asynchrone traditionnelle, par courriel.

Acquis à la cause du HTML5 avec Bing et Windows Live, Microsoft n’en a pas pour autant oublié le plug-in Silverlight, mais ses équipes se sont également livrées à un ménage estival de ses services, remis au goût du jour à cette occasion.

Google suit la tendance et capitalise sur le succès prétendu de son réseau social Google+ pour finaliser de grands travaux entrepris la semaine passée avec un outil vieillissant, en l’objet du dénommé Reader, lecteur de flux RSS dont le lifting intégral a débouché sur une présentation moins austère.

Uniformisé, le rendu graphique invite à la consultation d’articles séparés plus significativement les uns des autres et agrémentés du fameux bouton +1. Un revirement dont se sont plaints de nombreux membres de forums de Google.

Gmail aborde pourtant un tournant similaire et adopte en conséquence une interface qui remplit son rôle : accrocher le regard et focaliser l’oeil sur les éléments pertinents, mis en évidence au même titre que ces commandes plus visibles et nécessairement plus accessibles.

Ainsi le rendu s’adapte-t-il à la résolution d’affichage comme à d’éventuels redimensionnements de fenêtre.

A ses volets extensibles s’adjoignent des thèmes en haute définition et des modèles retravaillés de conversations électroniques (avatars des correspondants intégrés par défaut) qui ne sont pas sans rappeler le fil d’actualités de Google+, comme le suggère cette vidéo explicative.

Au chevet des internautes, les développeurs n’en délaissent pas pour autant les annonceurs et revoient leur politique de diffusion de la publicité ciblée avec Ads Preferences Manager.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur