Grande Ecole du numérique : l’Etat espère former 10 000 jeunes

EmploiGestion des talentsManagement
grande-ecole-numerique
2 24

A travers son projet de Grande Ecole Numérique, François Hollande veut former aux métiers du numérique plusieurs milliers de jeunes en difficulté scolaire.

A l’heure où le chômage atteint des sommets, François Hollande, le 17 septembre dernier, a officiellement donné le coup d’envoi de son nouveau projet : la Grande Ecole du numérique.

Lors d’un hackathon organisé à l’Elysée rassemblant une soixantaine d’étudiants pour les faire plancher sur l’élaboration de nouveaux outils numériques en lien avec les grands thèmes de l’actualité, le Président de la République a lancé une campagne de labellisation des « premières fabriques de la Grande Ecole du numérique », destinées à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, en particulier ceux n’ayant pas de formation, ayant quitté tôt le cursus scolaire ou en voie de reconversion.

Profitant des opportunités d’emplois que recèle la filière du numérique en France, François Hollande a souligné que cette Grande Ecole du numérique a pour but de permettre aux jeunes intéressés de disposer d’un « socle de compétences numériques mobilisable dans leur activité professionnelle future via des pédagogies innovantes : pédagogies de la confiance, pédagogies collaboratives orientées vers la conduite de projets, l’apprentissage de pair-à-pair, etc. »

ecole numerique

Via le nouveau label « Fabrique de la Grande École du numérique » et la mise en place d’un comité de labellisation, il s’agit d’identifier des formations dispensées des structures publiques ou privées s’engageant à respecter le cahier des charges de la Grande École du numérique.

Cette labellisation permettra également à ses structures d’accéder à un financement d’amorçage le temps de l’obtention des reconnaissances ouvrant droit à des financements de droit de commun.

Ce financement est fixé à 50% du budget inhérent à l’exercice d’une session de la formation labellisée si elle se déroule sur une durée au moins égal à six mois, de deux sessions de la formation labellisée pour les formations inférieurs à six mois, dans un plafond de 70 000 euros.

La première vague de labellisation sera lancée en octobre et novembre prochains, avec un objectif de 50 fabriques de labellisées (l’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 19 octobre), avec, à la clé 2 500 jeunes de formés aux métiers du numérique (développeur-web, intégrateur logiciel, codeur, graphiste web, webmaster, community manager…) et 10 000 jeunes sous trois ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur