Grandes manoeuvres autour des annuaires réseau

Cloud

Alors que Novell multiplie les accords pour imposer NDS, Microsoft vient de s’allier à Banyan pour profiter de sa base installée.

Dans la bataille des technologies de gestion d’annuaires, tout se joue désormais entre Novell et Microsoft. Les protagonistes sont NDS (Netware Directory Services) et Active Directory de Windows 2000, attendu en principe pour la fin de l’année. Face aux enjeux majeurs dans cette nouvelle bataille, les deux acteurs passent des accords pour asseoir leurs positions. Pour déployer NDS dans tous les réseaux (LAN, WAN, Internet) et l’imposer comme un standard de fait, Novell a marqué plusieurs points ces derniers mois. En novembre, l’éditeur de logiciels de réseaux locaux annonçait au Comdex de Las Vegas la signature d’un partenariat avec Cisco. Il ne s’agit pas pour l’instant d’un accord de licence, mais de la mise en place d’une interopérabilité qui permettra à NDS de gérer les produits Cisco au standard DEN (Directory-Enabled Networking).

Peu auparavant, Nortel obtenait la licence de NDS, afin d’activer la gestion d’annuaires sur ses équipements réseaux. NDS sera intégré dans Optivity, la suite logicielle de gestion de réseau de sa division Bay Networks. En octobre, c’était Lucent qui signait un accord pour intégrer NDS dans ses routeurs Cajun P550. Novell a également passé des accords avec des opérateurs dont AT&T, Belgacom et Deutsch Telekom.

Ces ententes traduisent la ferme volonté de Novell de pousser NDS sur le devant de la scène. “Novell a eu trop longtemps l’image de la société qui ne faisait que Netware”, indique Jean-Louis Tillet de Novell. “Nous voulons sortir de cette image utilisée par la concurrence.”

Après la forte campagne médiatique menée par Microsoft autour de son futur annuaire, ces accords rassurent les utilisateurs de Novell, qui sont les premiers à vanter les mérites du produit d’annuaire : “Le fait d’assister à une vraie intégration d’un annuaire nous permet de penser que notre choix technique était le bon, et qu’aujourd’hui encore, avec NDS au sein de notre réseau, nous possédons trois à quatre ans d’avance sur la concurrence”, insiste Arnaud Vieux, directeur des services informatiques du groupe Everest.

“NDS nous apporte une gestion unifiée de tous les objets qui composent un réseau”, explique Gérald Duffing, responsable informatique de Franche-Comté Autocars, une petite entreprise de tourisme. “L’intégration de la technologie NDS dans les matériels comme les routeurs est un pas de plus vers une administration centralisée et homogène du réseau.”“Grâce à ses nombreuses déclinaisons, NDS va réellement nous permettre d’importantes économies d’échelle”, poursuit Arnaud Vieux. “Dans un environnement hétérogène, la création d’un profil permet de créer ou modifier les droits d’un utilisateur en une seule opération à partir d’une seule base d’information. Il est clair que gérer plusieurs centaines d’utilisateurs avec un minimum de ressources permet de passer plus de temps sur nos réseaux afin d’améliorer la qualité de service au quotidien pour nos utilisateurs.”

De son côté, Microsoft vient d’annoncer une alliance avec Banyan. L’interopérabilité entres les produits des deux éditeurs va être renforcée, notamment entre Windows NT Server et Banyan Vines, entre Windows 2000, Active Directory et StreetTalk pour NT, ainsi qu’entre Exchange, Outlook, Banyan BeyondMail et Intelligent Messaging Product. Désormais, les employés de Banyan travailleront sur les produits de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur