Graveurs DVD : le tout numérique se concrétise

Mobilité

Un nouveau format DVD débarque. Initié par Philips, le DVD+RW offre l’enregistrement quasi-illimité tout en assurant une compatibilité avec les autres formats (à l’exception du DVD-Ram). Premier produit, un graveur de salon attendu pour septembre. La convergence vers le tout numérique avance pas à pas.

Après le DVD-R, le DVD-Ram et le DVD-RW, voici le DVD+RW. A l’initiative de Philips, soutenu par Thomson, Sony, Hewlett-Packard, Mitsubishi Chemical (Verbatim), Ricoh et Yamaha, le DVD+RW est un nouveau format de DVD enregistrable, en re-écriture quasiment illimitée (environ mille fois) comme le DVD-RW et Ram. Mais contrairement à ces derniers, le DVD+RW se veut compatible avec tous les formats précédents (sauf le DVD-Ram dont les disques sont insérés dans une cartouche protectrice). Si un lecteur/graveur DVD+RW accepte les DVD-R et RW, un disque DVD+RW sera, théoriquement, lisible par les lecteurs de DVD-Rom et RW les plus récents. Compatibilité que Philips nous permettra de vérifier en septembre prochain avec la sortie du premier graveur de DVD+RW, le DVDR 1000.

Ce graveur de salon enregistre à partir d’une source broadcast (télévision hertzienne, satellite, câble) ou interne (caméscope, PC, magnétoscope…) grâce des entrées Firewire et Péritel. Une technologie CVBR (débit numérique variable maîtrisé) lui assure une qualité d’image optimale quelle que soit la vitesse d’enregistrement. Celle-ci est proposée dans quatre qualités d’image qui vont de la haute définition (nécessite un débit d’enregistrement de 9,72 Mbits/s) au VHS (2,54 Mbits/s) en deux formats (720 x 576 et 360 x 576 pixels). Le DVD+RW offrent une capacité de 4,7 Go par face (soit environ 2 heures de vidéo au format MPEG-2, le double en VHS). Le DVDR 1000 est annoncé à 2 000 euros (13 000 francs environ).

On est certes encore loin des prix d’un banal magnétoscope analogique, même performant. Mais ce lecteur/graveur DVD d’un nouveau genre participe à la maturation du marché du DVD, dans le salon comme du côté de l’ordinateur. Maturation provoquée par la convergence vers le tout numérique et amorcée avec l’arrivée des premiers graveurs de CD. Après avoir fourni Apple et Nec, Pioneer a ainsi annoncé le DVR-A03, un combiné graveur DVD-RW/CD-RW pour PC (voir édition du 13 mars 2001). De son côté, LaCie présente un appareil à moins de 8 000 francs capable de graver des DVD-R ainsi que des CD-R/RW (voir édition du 27 avril 2001). Nombre de constructeurs devraient bientôt annoncer leurs propres solutions. Malgré l’absence de standard, les jours du magnétoscope à cassette sont comptés. Tout comme ceux du CD semble-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur