Green IT : Apple se fait une place au soleil

Régulations
green-it-apple-datacenter

La firme s’apprête à lancer la construction de son troisième parc photovoltaïque en Caroline du Nord. Les panneaux solaires installés sur 40 hectares délivreront une capacité instantanée de 17,5 MW.

Et de trois, comme le nombre de parcs photovoltaïques qu’Apple exploite désormais dans le comté de Catawba (État américain de Caroline du Nord).

Seule la structure implantée à Maiden est totalement opérationnelle. Quoique également fonctionnelle dans l’absolu, la ferme de panneaux solaires située à Conover est en cours de finalisation. Quant à la troisième, elle n’en est encore qu’au stade du concept : la firme de Cupertino vient d’obtenir – ce lundi 7 juillet 2014 – l’accord de la ville de Claremont pour lancer le chantier.

Reposant sur un investissement initial de 55 millions de dollars, les travaux devraient se terminer à l’horizon 2019. Réalisés avec le concours du fabricant de panneaux solaires Sunpower (filiale du groupe Total), ils devraient permettre de créer au moins 75 emplois. Une partie du budget – à hauteur de 1,4 million de dollars – a été dédiée à l’achat d’un terrain de 40 hectares qui, une fois équipé en systèmes de récupération de l’énergie solaire, pourra générer une capacité instantanée de 17,5 W, pour un rendement annuel estimé à 40 kWh. En vertu de l’accord signé ce lundi (et repéré par la presse locale), Apple transfère à la mairie de Claremont les droits de propriété sur deux de ses parcelles qui seront réaménagées en espaces arborés et en terrains de jeu.

Apple franchit là une nouvelle étape dans sa démarche écologique globale portée par les énergies renouvelables. La multinationale, qui s’est engagée à établir un modèle de Green IT, mène une démarche à grande échelle, bien au-delà des seuls data centers. Ses efforts ont été distingués dans le rapport “Clicking Clean” publié en avril 2014 par Greenpeace. L’organisation de protection de l’environnement avait attribué une mention particulière à l’exploitation de parcs photovoltaïques dans des villes comme Reno (Nevada) et Prineville (Oregon).

Apple a poussé la démarche écologique jusqu’à son futur QG californien. Ce “Campus 2” devrait voir le jour en 2016, à Cupertino, à l’issue d’un chantier évalué à 5 milliards de dollars. Destinée à accueillir 13 000 employés sur 4 étages, la structure en forme d’anneau intégrera des vitres courbes qui devraient réagir intelligemment à la météo pour adapter la température intérieure. Ce qui devrait permettre de couper chauffage et climatisation les trois quarts de l’année. Pour fournir les 8 mégawatts nécessaires à l’alimentation de cet ensemble, 65 000 mètres carrés de panneaux solaires seront installés en complément à des éoliennes. L’exploitation de la géothermie n’est pas exclue.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les technologies Apple ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur