Green IT : Dell délivre ses bonnes pratiques pour les data centers

Cloud

Dell mise sur la virtualisation, l’optimisation de l’espace et un meilleur contrôle de la consommation électrique pour améliorer les capacités des data centers.

Dell vient de se lancer un nouveau défi : améliorer la productivité et l’efficacité énergétique des centres de données de ses clients, “pour notamment permettre aux entreprises de réduire les coûts en prolongeant la durée de vie de leurs data centers”, explique Chris Ratcliffe, le directeur monde de la division Services et Solutions de Dell que Vnunet.fr a rencontré de passage à Paris.

A cet effet, le constructeur américain a déjà sa formule magique : “Reveal Your Hidden Data Center”, ou “Révélez votre centre de données cachés”, un concept alliant conseils et services. Et la promesse de Dell pour optimiser ses capacités informatiques, en utilisant moins de matériel, mais avec la même quantité d’énergie et le même espace, est alléchante : il est possible “d’augmenter de 270% les capacités des data centers, avec 9% de serveurs alloués en moins et aucun changement de la consommation énergétique”, affirme Chris Ratcliffe.

Dell a même appliqué cette théorie à ses propres data centers, et est parvenu à réduire ses coûts opérationnels de près de 30 millions de dollars. Le constructeur, en optimisant au maximum les capacités de ses centres de données existants, a pu ainsi éviter de lancer la construction d’un nouveau datacenter.

La virtualisation : un moyen de libérer de l’espace et d’optimiser ses serveurs

Dell propose un ensemble de solutions estampillé Green IT pour ses clients basés sur “la virtualisation, le renouvellement du matériel et l’optimisation”, précise Chris Ratcliffe.

Côté virtualisation, Dell a choisi de s’appuyer sur les solutions de VMware, qui rentrent directement en concurrence avec les solutions proposées par Microsoft ou Citrix. Plus simplement, Dell invite dans un premier temps à désactiver complètement les serveurs qui ne servent plus, alors que la plupart, même inefficaces et inutilisés, restent tout de même en veille.

Et pour augmenter les capacités informatiques de l’entreprise, Dell propose d’utiliser l’espace libéré par l’installation des solutions de virtualisation pour installer des serveurs lames supplémentaires, et ainsi avoir recours au renouvellement du matériel informatique, la véritable spécialité du constructeur texan.

Mieux contrôler sa consommation électrique: un point clé

Dell ne manque également pas de mettre en avant ses solutions d’optimisation des centres des données en matière de consommation énergétique, basées sur “le refroidissement, l’optimisation des flux d’air et l’augmentation de la température dans les centres”.

Le constructeur américain insiste tout particulièrement sur la régulation de la température des salles informatiques. “Aujourd’hui, la plupart des serveurs sont disposés dans des sites où règne une température de 16°, maintenue grâce à de nombreux systèmes de climatisation qui consomment énormément. Alors que les serveurs sont spécifiés pour fonctionner à 25° !”, précise Chris Ratcliffe.

“Pour la plupart des DSI, la climatisation est le seul moyen de refroidir les points de surchauffe de certaines machines. Il vaut mieux revoir la disposition des machines, éliminer les surchauffes ponctuelles grâce à un bon système de refroidissement. Et au final, rétablir une température jugée normale”, explique le directeur de la division Services et Solutions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur