Green IT : l’énergie solaire vaut bien un milliard pour Apple

BourseCloudDatacentersEntreprise
apple-green-it-solaire

Apple investit près d’un milliard de dollars dans la construction d’une ferme de panneaux solaires qui alimentera plusieurs de ses installations, dont son futur QG californien.

En fermeture de séance ce mardi à Wall Street, la capitalisation boursière d’Apple dépassait pour la première fois les 700 milliards de dollars (avec une action en hausse de 1,92 %, à 122,02 dollars).

La firme venait d’annoncer, dans le cadre de la Technology and Internet Conference organisée par Goldman Sachs à San Francisco, une nouvelle initiative inscrite dans sa démarche écologique globale portée par les énergies renouvelables. En l’occurrence, un investissement à hauteur de 848 millions de dollars pour soutenir la construction d’une ferme de panneaux solaires en Californie, dans le comté de Monterey.

Le chantier est pris en charge par First Solar, un spécialiste des équipements photovoltaïques basé en Arizona. Vouée à s’étendre sur 12 km², la structure délivrera une capacité instantanée de 250 mégawatts. Apple exploitera à peu près la moitié de cette puissance (de quoi alimenter l’équivalent de 60 000 foyers), le reste allant aux compagnies locales de distribution de gaz et d’électricité.

La multinationale vise large avec cette ferme qui doit lui permettra d’alimenter ses bureaux et ses boutiques dans toute la Californie, mais aussi son data center de Newark – déjà équipé de systèmes de récupération d’énergie solaire – et… son futur QG : le “Campus 2”. Ce complexe devrait ouvrir ses portes en 2016, à l’issue d’un chantier évalué à 5 milliards de dollars.

Le contrat signé avec First Solar court sur 25 ans. Apple règlera ses consommations de manière échelonnée et n’entrera pas au capital du projet, malgré sa contribution financière de 848 millions de dollars. Pour le CEO Tim Cook, il s’agit là d’une source d’économies majeure : “Les prix pour le solaire sont fixés, alors qu’il fluctue pour les autres sources d’énergie“.

Apple poursuit sa transformation au diapason de la Green IT. Ses efforts ont déjà été distingués dans le rapport “Clicking Clean” publié l’année dernière par Greenpeace. La réflexion est menée à grande échelle, des chaînes de production jusqu’au réseau de distribution.

Les data centers restent toutefois une priorité. Témoin cette installation dans l’Oregon qui se sustente exclusivement, sur 930 m², d’énergie solaire. Ou ce parc photovoltaïque de 167 hectares en service depuis 2013 sur le site de Reno (Nevada).

Crédit photo : Vaclav Volrab – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur