Green IT : la collecte et le recyclage des DEEE sont sur la bonne voie

Cloud

Avec 5,7 kg de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) collectés par habitant en 2009, la France dépasse l’objectif fixé par l’Union Européenne. Mais ces efforts doivent perdurer.

Où en est-on dans la collecte et le recyclage des déchets électroniques, qui contiennent encore d’importantes quantités de substances chimiques toxiques ?

Chantal Jouanno, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, et Michel Bourgain, président de la commission consultative pour les DEEE ménagers (déchets d’équipements électriques et électroniques), ont fait le point sur le bilan réalisé par la filière de collecte et de traitement des DEEE ménagers, qui a commencé son activité en novembre 2006.

La quantité de déchets d’équipements électriques et électroniques, comme les téléphones mobiles, les télévisions, les ordinateurs, les lave-linges ou encore les réfrigérateurs, collectée en France en 2009 s’élève à 5,7 kg par habitant, soit un total de 371 000 tonnes de DEEE ménagers.

Un résultat positif et encourageant, plus élevé que le chiffre de 4 kg par an et par habitant fixé par la directive européenne.

Cette collecte nationale de DEEE n’atteignait péniblement que les 2,7 kg en 2007. Mais la secrétaire d’Etat à l’Ecologie voit plus loin. Le but affiché est d’atteindre une collecte de DEEE de 10 kg par habitant en 2014.

Instaurer des conditions de collecte moins restrictives

Pour pousser les Français à recycler leurs déchets électriques et électroniques, les points de collectes se sont multipliés ces dernières années. Selon Chantal Jouanno, 3 800 producteurs adhèrent à l’un des éco-organismes agréés par les pouvoirs publics pour la gestion des DEEE ménagers (Ecologic, Eco-systèmes, ERP ou Récylum).

(lire la suite de l’article en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur