Green IT : les entreprises restent toujours frileuses

Cloud

Selon un sondage d’un opérateur de réseaux virtuels au Royaume-Uni, les entreprises hésitent à investir dans la technologies d’informatique écologique.

Près des trois quarts des chefs d’entreprise sont convaincus que la technologie sera amenée à jouer un rôle fondamental dans le traitement des problèmes écologiques et dans la réduction des coûts de l’énergie. Pourtant, selon un nouveau sondage réalisé au Royaume-Uni par l’opérateur de réseaux virtuels TFM Networks, rares sont ceux qui envisagent de recourir davantage à ces technologies informatiques.

Sur les 250 dirigeants interrogés, 70 % ont manifesté leur inquiétude face à la hausse du prix du pétrole. Mais seule la moitié d’entre eux ont indiqué développer des stratégies afin de minimiser leur empreinte carbone et de réduire leur vulnérabilité face à l’augmentation des coûts de l’énergie. Moins de 30 % des responsables interrogées ont reconnu recourir davantage aux technologies dites green IT.

“La technologie représente pour les entreprises un moyen important de réduire efficacement leur empreinte carbone, leurs frais généraux et leur vulnérabilité face à l’augmentation du prix du carburant”, rappelle Stewart Yates, PDG de TFM Networks. “Il existe des moyens simples, tels que la vidéoconférence sur IP ou la flexibilité du travail, pour réduire les dépenses de carburant et améliorer l’efficacité globale d’une entreprise en supprimant les déplacements inutiles.”

Près des trois quarts des chefs d’entreprise sont convaincus que la technologie sera amenée à jouer un rôle fondamental dans le traitement des problèmes écologiques et dans la réduction des coûts de l’énergie. Pourtant, selon un nouveau sondage réalisé au Royaume-Uni par l’opérateur de réseaux virtuels TFM Networks, rares sont ceux qui envisagent de recourir davantage à ces technologies informatiques.

Sur les 250 dirigeants interrogés, 70 % ont manifesté leur inquiétude face à la hausse du prix du pétrole. Mais seule la moitié d’entre eux ont indiqué développer des stratégies afin de minimiser leur empreinte carbone et de réduire leur vulnérabilité face à l’augmentation des coûts de l’énergie. Moins de 30 % des responsables interrogées ont reconnu recourir davantage aux technologies dites green IT.

“La technologie représente pour les entreprises un moyen important de réduire efficacement leur empreinte carbone, leurs frais généraux et leur vulnérabilité face à l’augmentation du prix du carburant”, rappelle Stewart Yates, PDG de TFM Networks. “Il existe des moyens simples, tels que la vidéoconférence sur IP ou la flexibilité du travail, pour réduire les dépenses de carburant et améliorer l’efficacité globale d’une entreprise en supprimant les déplacements inutiles.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur