Green IT : Les serveurs auront bientôt leur certification Energy Star

Cloud

L’Environmental Protection Agency vient de publier une deuxième ébauche de la spécification de contrôle de la consommation énergétique pour serveurs.

Très attendue, la certification Energy Star pour serveur vient de franchir une nouvelle étape avec la publication d’une deuxième spécification préliminaire par l’US Environmental Protection Agency (EPA). Le standard a été établi par l’EPA afin d’encourager les organisations à investir dans des PC, imprimantes, systèmes d’air conditionné et matériel d’éclairage moins gourmands en énergie, en étiquetant clairement les produits écologiques.

L’EPA envisage de catégoriser les serveurs en fonction de leur redondance, du nombre de processeurs et de la quantité de mémoire installée, et a demandé le soutien des fabricants de serveurs, invités à fournir leurs données de veille et de configuration avant le 19 septembre.

La certification Energy Star pour les serveurs a mis longtemps à voir le jour, ce qui s’explique en partie par le fait que chaque fabricant utilise différents moyens pour mesurer la consommation d’énergie, à en croire Roy Ilsley, analyste au Butler Group. Selon lui, s’il peut s’avérer utile pour les petites entreprises de chercher le label Energy Star lors de l’achat de serveurs, cette certification est moins intéressante pour les grandes entreprises.

“Le gros problème avec Energy Star est que seulement 25 % des services informatiques paient leurs factures d’énergie, ce qui signifie que la plupart prennent leur décision d’achat uniquement sur la base du coût de l’appareil”, souligne-t-il.

Traduction de l’article Energy Star for servers gets closer de Vnunet.com en date du 18 août 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur