Greenfield Online : Microsoft garde Ciao.com mais cède la partie études

Cloud

La firme de Redmont se sépare du volet non stratégique de cette opération de croissance externe. Place à l’intégration de Ciao.com dans Live Search.

Microsoft ne perd pas de temps. Comme prévu, l’éditeur cède l’activité “études de marché sur Internet” liée au récent rachat de Greenfield Online. Une opération de croissance externe d’un montant de 486 millions de dollars.

On connaît le nom de l’acquéreur de la division “études” de Greenfield Online : ZM Capital, un fonds d’investissement non coté spécialisé dans les médias et le marketing. Mais le montant obtenu pour la rétrocession n’a pas été communiqué.

C’est le 29 août que la firme de Redmond avait annoncé l’acquisition de cette société qui exploitait un binôme d’activité : un volet études de marchés (pas stratégique pour Microsoft) et Ciao.com, un site communautaire européen dédié aux consommateurs et à la comparaison de prix (beaucoup plus intéressant pour développer sa présence sur Internet).

La cession de la partie “études” par Microsoft n’est pas une surprise. Dès l’annonce du rachat de Greenfield Online, l’éditeur avait clairement indiqué qu’il comptait se séparer rapidement de ce pôle.

Objectif : le marché européen

Car les ambitions de Microsoft sont ailleurs : l’éditeur veut accélérer la pénétration de son moteur de recherche Live Search sur le marché européen. Et il compte s’appuyer sur Ciao.com pour y parvenir.

Tami Reller, en qualité de corporate vice president and chief financial officer chez Microsoft, a expliqué que cette cession d’activité permettrait de se concentrer sur le développement de Ciao. Un service “qui aidera (…) à renforcer (sa) stratégie de recherche commerciale en Europe”.

L’acquisition de Ciao.com par le biais de Greenfield Online est la première grande acquisition de Microsoft depuis l’échec du rachat de Yahoo pour 47 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur