Le groupe BIC va s’initier à la vente en ligne de rasoirs

E-commerceMarketing
BIC-rasoirs-ventes-ligne

A l’instar d’un Dollar Shave Club, BIC va tester en France une offre de souscription en ligne de rasoirs rechargeables. Il est temps de prendre position.

Il était temps. Dans le courant du printemps, le groupe BIC va tester en France une offre de souscription en ligne de rasoirs rechargeables : BIC Shave Club.

L’annonce a été réalisée en fin de semaine dernière dans le cadre de la présentation des résultats financiers du célèbre groupe français.

BIC réalise un chiffre d’affaires de 467 millions d’euros sur le segment des rasoirs (pour un CA annuel global dépassant les 2 milliards).

Pour la première fois, la firme française enclenche une expérience de vente directe en ligne de ses produits aux particuliers, sans passer par les canaux de grande distribution.

Dans la gamme de produits BIC, on ne trouve qu’un site Web vitrine de rasoirs pour femmes et des conseils de rasage (en PDF) pour hommes. Aux Etats-Unis, il existe quand même une boutique en ligne (ShopBic), tous produits confondus.

Le groupe fournit aussi des efforts pour monter en puissance dans les réseaux sociaux dans le monde, y compris Instagram et Pinterest.

Un peu maigre quand même en termes d’e-business face à la concurrence de plus en plus active dans ce domaine : l’Américain Gillette a pris position sur ce créneau avec le Gillette Shave Club (uniquement disponible aux USA).

Mais le plus beau coup sur ce segment de marché s’appelle le Dollar Shave Club : ce service de souscription en ligne de rasoirs a été acquis l’an dernier par le groupe Unilever pour un milliard de dollars.

Un autre acteur américain a pris position depuis 2012 : Harry’s (avec une usine de fabrication de rasoirs en Allemagne).

En France, on a davantage entendu parler du cas de la start-up Big Moustache reprise en main par Sia Partners après avoir frôlé la catastrophe en fin d’année dernière. 

La jeune pousse a écoulé 2000 coffrets cadeaux pour Noël et a réalisé un chiffre d’affaires de 500 000 euros et une perte de 100 000 euros pour l’année 2016.

Gonzalve Bich monte en grade dans le groupe
Mi-décembre, le groupe BIC a annoncé la nomination de Gonzalve Bich à la Direction des Opérations (Chief Operating Officer ou COO en anglais). Depuis début janvier, il prend en charge toutes les activités grand public (papeterie, briquets et rasoirs) dans le monde. Il aura aussi la responsabilité des ressources humaines et des systèmes d’information.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur