Groupon aurait rejeté l’offre de rachat de Google

E-commerceMarketingMobilité

Selon les dernières rumeurs, Groupon, la jeune pousse américaine à succès du e-commerce, aurait décliné l’offre de rachat de Google, qui s’élèverait à plus de 5 milliards de dollars.

Fort de son succès, Groupon se ferait-il désirer ? Selon le Chicago Tribune, la start-up dédiée au “social shopping” aurait décliné l’offre de rachat initiée par Google il y a quelques jours.

A cet effet, la firme de Mountain View était prête à mettre entre  5 et 6 milliards de dollars sur la table. Soit la plus grosse somme jamais proposée par Google pour un rachat.

Ce refus serait motivé par l’envie de Groupon de rester pour le moment indépendant. L’e-commerçant pourrait réfléchir à une introduction en Bourse l’année prochaine…

De puissants groupes Internet, comme Yahoo et eBay, se sont eux aussi montrés intéressés par le rachat de la jeune pousse.

Lancé en 2008, ce site Web propose, sur le modèle de commerce de proximité, de constituer un pool d’internautes pour l’achat d’un même produit. Ainsi, “plus un nombre d’internautes se montrent intéressé, plus le prix baisse”.

Groupon compte aujourd’hui à son capital un certain nombre de fonds d’investissement et de capital-risque, comme Accel Partners, DST Global, Battery Ventures et New Enterprise Associates, qui ont injecté 170 millions de dollars depuis la création de l’entreprise.

Selon les estimations, Groupon pourrait afficher un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars par mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur