Groupon : des tensions en interne avant l’entrée en bourse

BourseEntrepriseMarketing

Le site d’achats groupés avait engagé Bradford Williams pour gérer les relations publiques avant le grand saut en Bourse. Il a donné sa démission, suite à des désaccords sur la stratégie de communication.

Pas évident de gérer les relations publiques chez Groupon. Un exercice visiblement délicat en période pré-IPO.

Le site d’achats groupés à la croissance vertigineuse s’apprête à entrer en Bourse (prévue avant la fin de l’année).

Mais Zynga (social gaming), un autre prétendant à une IPO, a déjà annoncé qu’il repoussait le bond.

En juin, le site de bons plans sur Internet a engagé Bradford Williams en qualité de vice-président chargé des relations publiques . Auparavant, il avait collaboré avec des groupes comme Yahoo-Alibaba et VeriSign.

Le 22 août, Il a donné sa démission, après des désaccords survenus sur la stratégie de communication selon Business Insider.

Bradford Williams explique au site média que “nous avons mutuellement décidé que ça ne collait pas” .

La direction de Groupon a confirmé son départ. Visiblement, il n’était pas sur la même longueur d’onde avec Andrew Mason, P-DG et fondateur de Groupon.

Juste après le départ de son vice-président, celui-ci s’est justifié à travers un mémo interne (qui a fuité sur Internet via All Things Digital) pour répondre aux critiques.

La mauvaise presse sur Groupon dans cette période stratégique de pré-introduction en Bourse a visiblement déplu à Andrew Mason.

De plus, compte tenu de la procédure IPO, la société est astreinte à une “période silencieuse” pour diffuser des informations (“quiet period”). Ce qui est censé éviter des éventuelles tentatives de manipulation boursière.

A l’instar de Zynga, Groupon rencontre des soucis avec la SEC (autorité de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis), qui lui reproche d’utiliser des indicateurs comptables “exotiques”.

Compte tenu des rumeurs ou de la conjoncture actuelle défavorable, on pourrait s’attendre à un report de l’IPO.

Le profil de Bradford Williams sur Linkedin. Un CV sans tâches, qu'il comptait bien garder ainsi ?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur