Groupon poursuit sa route sans Google

CloudEntrepriseStart-up

Fin 2010, Groupon, spécialiste en ligne de la distribution de coupons de réduction en magasin, aurait bouclé une levée de fonds de 500 millions de dollars. C’est moins que prévu mais cela reste énorme.

Finalement, la fameuse levée de Groupon est survenue fin 2010. Certes, elle se révèle moins ambitieuse que prévue (on évoquait mi-décembre un milliards de dollars).

Mais cela reste substantiel : 500 millions de dollars au final, selon le Financial Times.

De son côté, TechCrunch précise que ce ne serait que la première moitié de l’investissement global prévu.

Mais, en l’état actuel, on ne parle plus d’un rachat pur et simple par Google (une offre supérieure à 6 milliards de dollars).

La société Internet, dont le siège social est localisé à Chicago, s’est spécialisée dans la diffusion de bon d’achats sur Internet, en mixant commerce de proximité, achats groupés et géolocalisation.

Créé il y a à peine deux ans, ses revenus annuels se situeraient dans la fourchette 1 à 2 milliards de dollars. L’an dernier, Groupon a déjà pris position en Europe en acquérant CityDeal.

La nouvelle levée de fonds impliquerait trois fondateurs de Groupon, dont Andrew Mason qui occupe les fonctions de P-DG.

Des membres du conseil d’administration seraient également dans la boucle (comme Ted Leonsis, ex-AOL), ainsi que des fonds d’investissement (New Enterprise Associates, Accel Partners déjà présent dans le capital).

En avril 2010, Groupon avait réalisé une levée de fonds de 135 millions de dollars auprès du fonds russe DST (qui vient de rempiler côté Facebook) et Battery Ventures.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur