Guerre des brevets : tentative de médiation entre Apple et Samsung

JuridiqueRégulations

Aux Etats-Unis, un juge va réunir les P-DG d’Apple et de Samsung pour trouver un consensus alors que les deux parties multiplient les procédures pour infraction aux brevets. A côté, Apple cherche de nouveaux fournisseurs.

Plusieurs fabricants high-tech taïwanais pourraient bientôt s’improviser fournisseurs de composants pour le compte d’Apple.

La firme de Cupertino entend jouer la diversification pour limiter la dépendance avec son principal sous-traitant coréen  Samsung sur le front des semi-conducteurs qui équipent l’iPhone et l’iPad.

Un convergence d’intérêt qui contraste avec la guerre que les deux parties mènent sur le front des brevets.

Une dizaine de procès sont encore en cours, pour certains depuis plus d’un an.

Les intéressés s’accusent mutuellement et invoquent chacun à l’encontre de l’autre une violation de brevets technologiques relatifs aux smartphones et tablettes.

On vient d’apprendre que, ce lundi (21 mai), Tim Cook, P-DG d’Apple, et Choi Gee-sung, son homologue chez Samsung Electronics, vont se retrouver lors d’une audience de médiation à San Francisco devant un juge.

Objectif : apaiser les tensions et trouver une issue négociée.

Guerre et paix dans le monde des technologies…Car le business entre Apple et Samsung est évalué à plus de 10 milliards d’euros sur le seul exercice 2011 et ils seraient liés contractuellement jusqu’en 2014.

Cela risque de changer. Selon LeFigaro.fr, Apple démarche des fournisseurs en Taïwan pour diversifier ses sources d’approvisionnement.

En l’état actuel, “la marque à la pomme” reste actuellement le premier client de Samsung pour les modules DRAM, les puces de mémoire flash NAND et les processeurs mobiles, notamment les A5 double coeur implémentés dans Le Nouvel iPad.

La bataille de l’information prend des proportions importantes. Mi-mars, on surprend un représentant de Samsung, resté anonyme, en train de vider son sac auprès de la presse sud-coréenne pour annoncer qu’Apple avait dans ses cartons un mini-iPad de 7,85 pouces. La rumeur persiste depuis lors. Elle a même enflé ces dernières semaines.

La récente prise de pouvoir de Samsung sur le marché des téléphones mobiles et le succès d’un smartphone Galaxy S3, réservé à hauteur de 9 millions d’exemplaires, ont sans doute contribué à accélérer le phénomène.

Alors que l’iPhone 4S s’essouffle, inexorablement, déjà prêt à ouvrir la voie à un successeur attendu pour octobre.

Crédit image :© Roman Sigaev – Fotolia

http://www.lefigaro.fr/societes/2012/05/18/20005-20120518ARTFIG00615-samsung-ne-veut-plus-dependre-d-apple.php


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur