Guerre des brevets : Samsung et Apple se tirent encore dans les pattes

CloudMobilitéSmartphones

Samsung adopte une stratégie plus offensive face à Apple, dans une guerre qui s’éternise. Le constructeur coréen dépose auprès de la justice néerlandaise un recours qui fait mention d’une violation de brevets ayant trait aux communications sans fil.

Malmené dans sa bataille juridique face à Apple, Samsung se rebiffe et lance une série de recours devant la justice néerlandaise.

Le constructeur coréen s’en prend aux terminaux équipés de puces 3G (iPhone et apparentés) de la firme de Cupertino, lesquels matérialiseraient depuis 2008 une violation de brevets ayant trait aux standards de communication sans fil.

En initiant ces énièmes démarches judiciaires qui perpétue cette rixe sans fin lancée en avril dernier auprès des instances californiennes, Samsung compte poser un frein à la commercialisation du futur iPhone 5 en Corée du Sud ainsi qu’en Europe.

Aux racines de l’affaire, un air de famille un peu trop suspect. Apple accuse Samsung d’avoir calqué le design de ses tablettes Galaxy Tab et de certains de ses smartphones sur les produits de la “marque à la pomme”.

Le premier fait marquant, consécutif à cette injonction, fut l’interdiction, en août dernier, de la vente et de l’importation de la Galaxy Tab 10.1 dans toute l’Europe.

La justice allemande est par la suite revenue sur sa décision, restreignant son application au seul territoire allemand. Avant que les pouvoirs néerlandais ne portent le coup de grâce aux smartphones Galaxy S, S II et Ace.

Samsung, qui s’est exprimé dans les colonnes du Telegraph, adopte une nouvelle stratégie, plus offensive. “Nous abandonnons la défense pour nous concentrer sur la formulation de plusieurs recours à l’encontre d’Apple“, rapporte ainsi le quotidien britannique.

Cette “nouvelle ère” décrétée par le groupe coréen débutera avec l’examen d’un recours déposé ce lundi devant la justice néerlandaise, laquelle devra statuer quant à une éventuelle violation de brevets 3G, effective depuis 2008.

La décision concernerait l’ensemble des terminaux Apple munis d’une interface 3G et vendus aux Pays-Bas. Le Telegraph étend néanmoins à l’ensemble du Vieux Continent ce qui pourrait être le terrain d’application final du verdict.

Paradoxalement, Samsung reste un partenaire privilégié dans la production de dalles destinées à l’iPad 2 et de semi-conducteurs implantés dans les différentes modèles de l’Phone.

Le vent pourrait toutefois tourner avec l’arrivée de Toshiba dans les débats, comme le rappelle eWeekeurope.co.uk.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur