Guerre des smartphones à Taïwan : Samsung voudrait déstabiliser HTC via le Web

Régulations
samsung-HTC-concurrence-taiwan

La Fair Trade Commission de Taïwan mène une enquête sur les pratiques présumées de Samsung qui aurait recruté des étudiants pour dénigrer sur Internet les terminaux de son concurrent HTC.

A Taïwan, l’équivalent de l’Autorité de la concurrence en France mène une enquête à propos de pratiques publicitaires déstabilisantes de Samsung vis-à-vis de HTC.

Le groupe high-tech coréen aurait recruté des étudiants afin de rédiger des contributions en ligne négatives sur les smartphones de son concurrent taïwanais.

En revanche, les éloges concernant les terminaux Samsung pleuvaient.

Et les recommandations d’achats de téléphones allaient de manière systématique dans le sens de ceux commercialisés par la firme coréenne.

Selon TechCrunch, la branche taïwanaise de Samsung aurait présenté sur sa fan page Facebook des excuses pour les troubles et la confusion générée.

Elle déclare qu’elle va cesser le “marketing Internet par le biais de publication d’articles sur des sites Web”.

La Fair Trade Commission de Taïwan pourrait lui infliger une amende de 835 000 dollars si les faits de publicité mensongère sont avérés.

En janvier, Samsung avait déjà été condamné par cette même autorité de régulation à une amende d’environ 10 400 dollars pour une publicité trompeuse à propos du modèle Samsung Galaxy Y Duos GT-S6012.

————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment l’entreprise Samsung ?

————-


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur