‘Hack SDMI’ : la RIAA s’emmêle les pinceaux

Cloud

Toujours désireux de publier la méthode qui lui a permis de contourner le système de protection des fichiers audio de la SDMI, le professeur Felten cherche la protection de la justice.

D’après le cabinet d’étude Webnoize, la RIAA aurait transmis à la justice américaine un document officiel (motion) présentant ses arguments pour l’annulation du procès que lui intente Edouard Felten. Le chercheur, entouré d’une équipe de scientifique, serait parvenu à casser les protections que la SDMI (Secure digital music initiative) cherchait à tester (voir édition du 25 octobre 2000). Désireux de publier sa méthode, il affirme avoir été menacé de poursuites judiciaires, notamment par la RIAA (Recording industry association of America). Son action en justice vise à obtenir l’équivalent d’une autorisation pour le faire (voir édition du 8 juin 2001). Comme argument pour annuler la procédure, la RIAA affirmerait qu’elle ne s’y est jamais opposé, au contraire elle aurait encouragé Edouard Felten à publier ses résultats. Mais le chercheur a rendu publique des documents, dont une lettre qui proviendrait de l’industrie du disque. A suivre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur